in

Treize tombes encore scellées découvertes en Égypte

Crédits : Ministère du Tourisme et des Antiquités

Treize cercueils vieux d’au moins 2500 ans ont été découverts dans la nécropole du désert de Saqqarah, en Égypte. Contrairement à beaucoup d’autres sarcophages ouverts par les pilleurs de tombes, toutes ces structures sont encore scellées.

Saqqarah est une vaste nécropole de la région de Memphis qui, autrefois, était la capitale de l’Ancien empire égyptien. Sur place, de nombreuses tombes ont été découvertes. Certaines, richement décorées, appartenaient à des fonctionnaires de haut rang, quand d’autres, plus simples, enfermaient des individus de la classe moyenne, voire même ouvrière. Malheureusement, toutes ou presque ont été pillées au cours des siècles derniers. D’où l’importance de cette nouvelle découverte.

Treize tombes encore scellées

Le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités annonce en effet avoir isolé treize nouveaux cercueils encore scellés sur le même site. Tous ont été retrouvés dans un puits funéraire enfoui à onze mètres sous le sol, empilés les uns sur les autres. Ils sont également si bien conservés que certaines couleurs peintes sur le bois sont encore visibles.

Notez qu’à l’intérieur du puits funéraire, trois autres niches scellées ont également été découvertes. Il y a donc probablement d’autres cercueils à découvrir dans cette cache.

Khaled Al-Anani, ministre égyptien des Antiquités, a inspecté lui-même le puits avant d’annoncer la découverte lors d’une conférence de presse. Il en a également profité pour féliciter et remercier les ouvriers pour avoir opéré dans des conditions difficiles tout en respectant des mesures de précaution visant à limiter la propagation de l’épidémie de coronavirus.

Ces tombes n’ayant pas encore été pillées, il sera donc possible pour les chercheurs d’y trouver des objets funéraires intacts à l’intérieur. Ces artefacts potentiels pourraient nous aiguiller sur l’identité et le rang social des personnes contenues à l’intérieur.

cercueil
L’une des treize tombes retrouvées dans la nécropole de Saqqarah, en Égypte. Crédits : Ministère du Tourisme et des Antiquités

Une aubaine pour le tourisme

Pendant ce temps, le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités a également publié une première vidéo promotionnelle (ci-dessous), nous révélant quelques images de l’extraction de ces cercueils. Il promet au passage des annonces futures. De quoi titiller l’intérêt des passionnés, et pourquoi pas convaincre les touristes de revenir sur le territoire après un “stand-by” imposé par la crise du Covid-19.

Pour rappel, l’Égypte est de nouveau ouverte au tourisme depuis le 1er juillet. Depuis le 15 août, un test PCR négatif était obligatoire pour entrer sur le territoire. Cette mesure concernait alors tous les voyageurs non égyptiens et les passagers en transit dans les aéroports égyptiens. Depuis le 1er septembre, cette obligation s’applique désormais à tous les passagers.