in

Découvert il y a moins d’un an, Casper est d’ores et déjà menacé

Crédits : Capture vidéo

Observé il y a un an au cours d’une mission menée au nord-est de Necker Island dans l’archipel d’Hawaï, le poulpe fantôme surnommé Casper qui vit à plus de 4000 m de profondeur est d’ores et déjà menacé par nos smartphones et tablettes.

En février, le robot explorateur des fonds sous-marins Deep Discovery faisait une rencontre pour le moins inattendue. Divagant à plus de 4290 m de profondeur au large des petites îles Necker dans l’archipel d’Hawaï, il fit alors la connaissance d’un petit poulpe translucide d’une dizaine de centimètres de long et dépourvu de branchies. L’apparence de l’animal différait de tout ce qu’il y avait dans les annales jamais publiées jusqu’à présent. Il fut alors surnommé Casper par les internautes, en hommage au célèbre personnage de notre enfance. Ce fut également l’observation la plus profonde jamais effectuée pour cette espèce de céphalopode puisque jusque-là, les chercheurs n’imaginaient pas en observer à plus de 2600 m de profondeur. Mais cet environnement en grande profondeur ne le protège pas de l’homme ainsi qu’on pourrait aisément le croire. L’animal est aujourd’hui menacé par les fabricants d’ordinateurs, tablettes et autres smartphones.

En effet, ces octopodes vivant à plus de 4000 m de profondeur déposent leurs œufs sur les squelettes d’éponges mortes qui poussent à même des concrétions rocheuses appelées nodules polymétalliques, les seuls points d’ancrage possibles dans cet environnement essentiellement dominé par la vase. Ces nodules ont la particularité d’être très riches en manganèse, fer, silicium, aluminium, nickel, cuivre et autre cobalt, des métaux rares nécessaires à la fabrication de composants électroniques qui serviront in fine à la production de téléphones portables, de tablettes numériques et d’équipements informatiques.

En mer, les abysses font, certes, sans doute partie des endroits les moins connus de la planète, car globalement inexplorés, mais ils regorgent d’une faune étonnante qui pourrait bientôt disparaître au profit d’entreprises minières exploitantes.

Source