in

Cette start-up promet de découper la roche sans la broyer

Crédits : ChrisVanLennepPhoto / iStock

Aux États-Unis, une start-up promet de réduire les coûts inhérents au creusement des tunnels destinés aux lignes électriques. Cette société espère en effet à terme mettre au point une machine qui serait capable de creuser dans la roche sans la broyer, ni même la toucher. Actuellement en phase de test, cette méthode pourrait donner des résultats probants.

Vers une révolution ?

Pour installer une ligne électrique, deux solutions sont disponibles. La première nécessite l’utilisation de pylônes à planter dans le sol et permet ainsi d’obtenir une ligne électrique aérienne. La seconde méthode consiste quant à elle à creuser la terre. Cette dernière solution est évidemment plus agréable pour le paysage, mais également moins dangereuse. En revanche, les coûts d’installation ne sont pas du tout les mêmes, bien que les lignes aériennes aient plus souvent besoin d’entretien.

Dans un article du 9 décembre 2021, Wired a présenté la start-up américaine Petra. Cette dernière désire révolutionner l’enfouissement des câbles électriques au niveau des coûts. Son objectif est de fabriquer une machine capable de découper la roche sans la broyer et même sans la toucher. Dans un premier temps, les ingénieurs ont testé une torche à plasma montée à une température de 5 500°C. Le but était de faire fondre la roche, mais malheureusement, ce processus la transformait en lave. La progression du découpage s’en trouvait alors fortement ralentie.

cable souterrain
Crédits : Petra

Un mélange de chaleur et de gaz sous haute pression

Petra a par la suite nommé Ian Wright, l’un des fondateurs de Tesla, en tant que directeur technique. Celui-ci a impulsé un véritable changement de vision. Désormais, la start-up mise tout sur l’utilisation d’un robot doté d’une torche capable de propulser un mélange chaleur/gaz sous haute pression. Ainsi, cela permet de creuser dans la roche à distance, et donc sans contact direct. Sans surprise, Petra désire garder secrète la composition exacte de son mélange de gaz et de chaleur. En attendant, il faut savoir que la start-up collabore avec Aldea, une autre société que dirige Bob Goodfellow. L’éminent expert en construction souterraine travaille également avec le métro de Los Angeles (États-Unis).

mélange gaz chaleur tunnel cables electriques
Crédits : capture vidéo / Petra

En tout cas, les promesses de Petra sont plutôt alléchantes grâce à l’absence de TNT, de pelleteuses et autres scies. Forte d’une récente levée de fonds à hauteur de trente millions de dollars pour son développement, la start-up estime pouvoir réduire de 80 % les coûts d’enfouissement des câbles électriques.