in ,

Déclarée guérie du virus Ebola, une patiente est aujourd’hui dans un état critique

Crédits : Bhossfeld/Pixabay

L’infirmière britannique Pauline Cafferkey, contaminée en décembre puis déclarée guérie du virus Ebola en janvier est aujourd’hui dans un état critique.

« Nous avons la tristesse d’annoncer que la santé de Pauline Cafferkey s’est détériorée et qu’elle se trouve maintenant dans un état critique », a déclaré le Royal Free Hospital de Londres dans un communiqué.

L’infirmière britannique de 39 ans, contaminée en décembre 2014 lors d’une mission humanitaire en Sierra Leone puis déclarée guérie en janvier, a en effet été admise dans un « état grave » vendredi 9 octobre 2015 à l’hôpital londonien, en raison d’une « complication tardive inhabituelle liée à sa précédente maladie », pouvait-on lire dans un communiqué. En janvier 2015, l’infirmière avait notamment suivi un traitement antiviral expérimental et du plasma sanguin prélevé sur une personne ayant survécu au virus Ebola.

Suite à l’hospitalisation, les autorités sanitaires écossaises ont annoncé le suivi d’un petit nombre de personnes ayant été en contact étroit avec Pauline, par mesure de précaution. Malgré tout, les médecins se veulent rassurants : « Il est important de se souvenir que le virus Ebola peut seulement être transmis par contact direct avec le sang ou des fluides corporels d’une personne infectée pendant qu’elle présente des symptômes » déclarait il y a quelques jours Paul Cosford, directeur médical de Public Health England (PHE).

La vigilance reste néanmoins de mise en Afrique de l’Ouest. En effet la région dénombre le plus de survivants à Ebola connus à ce jour, et « il y a un risque que de nouvelles épidémies se déclenchent », estime de son côté le professeur John Edmunds, de la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM). Rappelons qu’aucun nouveau cas d’Ebola n’a été confirmé la semaine dernière, une première depuis mars 2014, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Sources : Independant, S & A