in

Décès de Valery Polyakov, recordman de la plus longue mission dans l’espace

Crédits : Roscosmos

Valery Polyakov est décédé ce lundi 19 septembre à l’âge de 80 ans. Le cosmonaute est connu pour avoir effectué le plus long vol spatial à ce jour, avec 437 jours passés en orbite au cours d’une seule mission. En prenant en compte l’ensemble de ses vols, Polyakov est resté dans l’espace pendant 678 jours, 16 heures et 32 ​​minutes, ce qui le classe aujourd’hui au huitième rang mondial.

L’annonce a été faite par l’agence spatiale russe Roscosmos ce lundi. « La Roscosmos State Corporation a le regret d’annoncer la mort du héros de l’Union soviétique, héros de la Russie, pilote-cosmonaute de l’URSS, détenteur du record du monde du plus long vol dans l’espace (437 jours), Valery Polyakov« , ont écrit les responsables de l’agence sur Telegram. « Nous exprimons nos sincères condoléances à ses parents et amis« .

Spécialisé en médecine spatiale, Polyakov est connu pour avoir effectué deux missions longue durée vers la station spatiale russe Mir. Au cours de la première, lancée en août 1988, le cosmonaute était chargé de surveiller la santé de ses nouveaux coéquipiers – Vladimir Titov et Musa Manarov – qui entamaient les derniers mois de leur séjour d’un an.

Titov et Manarov ont ensuite quitté la station après 366 jours en orbite. De son côté, Polyakov a passé le reste de son séjour de 241 jours avec Alexander Volkov, Sergei Krikalev et le Français Jean-Loup Chrétien. Le cosmonaute est finalement revenu sur Terre avec Volkov et Krikalev le 27 avril 1989.

Un vol record

Le deuxième et dernier vol de Polyakov dans l’espace visait essentiellement à tester la capacité du corps humain à survivre à un voyage vers Mars. Lancé le 8 janvier 1994, Polyakov a entamé un séjour sans précédent de 437 jours dans l’espace en tant que membre de l’équipage de la 15e expédition vers la station Mir.

Tout au long de ce vol record, l’état médical et psychologique de Polyakov a été étroitement surveillé par les équipes au sol. Le cosmonaute a ensuite subi plusieurs examens de suivi dans les six mois qui ont suivi son retour sur Terre. D’après les rapports, Polyakov n’aurait souffert d’aucun problème physique permanent au cours de ces 437 jours, 17 heures et 58 minutes dans l’espace, ni de problèmes cognitifs à long terme.

cosmonaute Valery Polyakov
Valery Polyakov regarde par la fenêtre de la station spatiale Mir lors des opérations de rendez-vous avec la navette spatiale Discovery en 1995. Crédits : NASA

En plus de ces deux vols, Polyakov a servi dans les équipages de secours du Soyouz T-3 en 1980 et du Soyouz T-10 en 1984 pour les stations spatiales Saliout.

Le cosmonaute a finalement pris sa retraite du corps des cosmonautes en 1995 pour se muer en directeur adjoint du ministère de la Santé publique à Moscou. Il a également contribué au recrutement et à la sélection de nouveaux cosmonautes en tant que membre de la commission médicale en chef russe.