in

Décalage horaire : Pourquoi est-il plus long de se remettre d’un vol vers l’est ?

Crédits : TimeZonesBoy / Wikimedia

Afin de se remettre d’un voyage traversant six fuseaux horaires, il faut six jours, contre huit jours pour la même distance vers l’est. Un récent modèle mathématique tente d’expliquer cette différence en tenant compte de l’activité des cellules du cerveau relatives à l’horloge biologique.

Lorsque nous voyageons loin, nous nous posons généralement la question de savoir combien de temps il nous faudrait pour récupérer du trajet en avion. Cela dépend du nombre de fuseaux horaires traversés mais également de la direction, si l’on considère un vol trans-méridien (vers l’ouest ou vers l’est).

Selon les résultats d’une nouvelle étude de l’université du Maryland (États-Unis) publiée dans la revue Chaos, ce serait la faute à certaines cellules du cerveau au rythme plutôt spécial : le rythme circadien, un cycle d’une durée d’une journée sur lequel se fixent certaines activités biologiques comme par exemple l’alternance veille-sommeil. Ce rythme est régulé par près de 10.000 cellules situées dans l’hypothalamus (pont entre le système nerveux autonome et le système endocrinien), plus précisément dans les noyaux suprachiasmatiques.

Le problème, c’est que ces cellules ont du mal à se fixer et à s’ajuster au rythme d’un nouveau fuseau horaire dans le cas d’un changement rapide correspondant à un voyage en avion. Les chercheurs américains ont intégré l’activité de ces cellules dans un modèle mathématique destiné à aider les voyageurs, et se sont aperçu qu’elle suivent un rythme d’une durée non pas de 24 heures, mais de 24,5 heures.

Cet écart de 30 minutes suffit à lui seul à expliquer la différence du temps nécessaire à se remettre d’un vol vers l’est ou vers l’ouest. En effet, il est plus évident de se remettre d’un allongement de la durée d’une journée (voyage vers l’ouest) que d’une réduction de la durée d’une journée (voyage vers l’est).

Il faut savoir que pour un voyage vers l’ouest, il est possible de se remettre de trois fuseaux horaires en quatre jours ou moins, six jours pour six fuseaux et huit jours ou moins pour neuf fuseaux. Quant au voyage vers l’est, traverser trois fuseaux horaires nécessite quatre jours pour se remettre, pour six fuseaux il faut huit jours minimum tandis que pour neuf fuseaux, les effets s’estompent au bout de douze jours ou plus.

“Certaines personnes peuvent avoir un rythme circadien naturel avec une période de 24,5 heures, tandis que d’autres peuvent avoir des rythmes naturels plus ou moins longs” explique Michelle Girvan, un des meneurs de l’étude, démontrant que nous ne sommes pas tous égaux devant la notion de décalage horaire.

La lumière est aussi quelque chose de très important lors d’un décalage horaire. Pour que les cellules de l’hypothalamus puissent s’adapter à un nouveau fuseau horaire, il faut exposer son corps au soleil, et ce si l’arrivée se fait durant la journée. Si l’arrivée se fait pendant la nuit, il faut simplement éviter les lumières artificielles comme celle des écrans. Ainsi, l’horloge biologique pourra s’adapter plus facilement.

Sources : Futura SciencesSommeil et médecine généraleSkyScanner