in

Quand la hausse actuelle du niveau des mers a-t-elle débuté ?

Crédits : CNES / ESA / Copernicus.

De nouveaux travaux situent le moment où la hausse actuelle du niveau des mers a émergé de la variabilité naturelle du climat. Publiés dans la revue Nature Communications ce 18 février, les résultats sont en accord avec ce que suggèrent les mesures du réchauffement des eaux et de la fonte des glaces continentales.

Dans un article récent, nous présentions une étude qui détaillait les différents contributeurs à l’élévation du niveau moyen des mers. Les résultats montraient entre autres que sur la période 1993-2016, 38 % de la hausse étaient attribuables à la dilatation thermique des océans et 57 % à l’apport d’eau par la fonte des glaces continentales et l’épuisement des nappes souterraines.

Si la hausse du niveau des mers n’a pas commencé dans les années 1990, les calculs sont souvent effectués à partir de cette date en raison de la disponibilité d’observations satellitaires à haute résolution. Avant cela, les données sont essentiellement issues des marégraphes. Or, en tirant parti de ces derniers et d’un large ensemble de proxys climatiques, une équipe de chercheurs a trouvé que l’élévation actuelle du niveau des mers avait émergé de la variabilité naturelle du climat dès le milieu des années 1800, et plus précisément en 1863.

niveau des mers
A. Taux d’élévation du niveau des mers depuis l’an 0, en moyenne glissante sur soixante ans. La période préindustrielle se situe à gauche de la barre verticale en pointillés. B. Date d’émergence de l’élévation actuelle pour différents niveaux de probabilités. Le test statistique fixe à 1825, 1863 et 1873 la date d’émergence à 66%, 90 % et 95 %, respectivement. Crédits : Jennifer S. Walker & coll. 2022. 

Des résultats signifiants pour la planification et la préparation à la hausse future du niveau des mers

Cette date concrétise l’émergence du signal à l’échelon mondial avec un taux de significativité statistique de 90 %. Au niveau régional, la tendance a tantôt démarré plus tôt, comme c’est par exemple le cas à l’est des États-Unis, tantôt plus tard comme sur l’ouest de l’Europe et l’est du Canada où il a fallu attendre le milieu du vingtième siècle avant de voir apparaître l’anomalie actuelle. Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont reconstitué les variations du niveau marin sur les deux mille dernières années et les ont comparées à la gamme de fluctuations naturelles sur la même période.

« Nous pouvons être pratiquement certains que le rythme mondial d’élévation du niveau des mers de 1940 à 2000 a été plus rapide que tous les intervalles de soixante ans au cours des 2000 dernières années », relate Jennifer S. Walker, auteure principale de l’étude. « Avoir une compréhension approfondie et spécifique des changements du niveau de la mer pour chaque site et sur de longues périodes est impératif pour la planification régionale et locale à l’élévation future du niveau de la mer ».