in

De la vie microbienne dans le sol du lieu le plus sec au monde

Crédits : PaisJoana / Pixabay

Des chercheurs américains viennent de découvrir un nouveau site dans le désert de l’Atacama, au Chili, à l’endroit le plus sec au monde. En effectuant des analyses du sol de ce site, ils ont découvert la présence de plusieurs espèces de microbes.

C’est dans la revue Environmental Microbiology Reports que des chercheurs américains ont publié les résultats de leurs recherches menant notamment à la découverte d’un nouveau lieu comme étant le plus sec au monde.

En effet, jusqu’ici, c’était la région de Yungay, située dans le désert de l’Atacama au Chili, que les scientifiques considéraient comme l’endroit le plus sec au monde. Mais ces chercheurs ont identifié un autre lieu encore plus aride, il s’agit du site María Elena South, aussi situé en plein cœur du désert de l’Atacama.

Ce site est aussi sec que la surface de Mars, et c’est là tout l’enjeu des recherches qui y ont été menées. Le sol de María Elena South a été analysé pour comprendre sa composition chimique, et les chercheurs ont découvert quelque chose qu’ils étaient loin d’imaginer, la présence dans ce sol de plusieurs espèces de microbes.

Sur ce site de María Elena South, le taux d’humidité relative de l’air est de 17,3 %, et celui du sol est de 14 %, jusqu’à un mètre de profondeur. Des conditions tout à fait similaires à celles mesurées à la surface de Mars. Cette découverte suggère donc que des formes de vie pourraient se développer sur d’autres planètes, même si elles sont bien plus sèches que la Terre, à l’instar de Mars.

Source : Environmental Microbiology Reports