in

De nouvelles images de la tombe de Toutânkhamon dévoilées

Crédits : Ministère égyptien des antiquités

Le bureau des antiquités égyptiennes a dévoilé ce dimanche de nouvelles photos du sarcophage de l’ancien pharaon Toutânkhamon. L’artefact fera pour la première fois l’objet de travaux de restauration au cours de ces prochains mois.

Fils du pharaon Akhénaton, époux de la légendaire reine Néfertiti, Toutankhamon est le onzième pharaon de la XVIIIe dynastie. Décédé vers l’âge de 19 ans (paludisme et affection osseuse, fruits de l’inceste), l’homme n’est pas vraiment considéré comme un grand pharaon du fait de son règne très court. S’il est aujourd’hui si célèbre, c’est grâce à la découverte de sa sépulture par l’archéologue Howard Carter le 4 novembre 1922. Depuis, le sarcophage avait été laissé tel quel. Néanmoins, des fissures sont apparues depuis quelques années sur la structure. De fait, les autorités égyptiennes ont dû entamer de premiers travaux de restauration. Ceux-ci viennent de débuter et devraient durer pendant encore huit mois.

“Un objet historique unique”

Pour ce faire, le sarcophage a été transféré de la Vallée des rois, à Louxor, au Grand musée d’Égypte au Caire. Des techniques non invasives comme le nettoyage chimique devraient être utilisées. À l’occasion de ce transfert, les autorités égyptiennes ont également partagé des photos inédites de la structure mesurant 2,23 mètres de long. “Nous vous montrons un objet historique unique, pas seulement pour l’Égypte, mais pour le monde“, a déclaré le ministre des Antiquités Khaled al-Enany lors d’une conférence de presse dans le Grand musée d’Égypte, près des pyramides de Guizeh.

Le sarcophage devrait quant à lui de nouveau être présenté au public à la fin de l’année prochaine.

Le cercueil extérieur du roi Toutankhamon (né vers -1345, mort vers -1327). Crédits : Ministère des Antiquités égyptiennes
Le sarcophage doré de Toutânkhamon en restauration pour la première fois depuis sa découverte en 1922. Crédits : Ministère des Antiquités égyptiennes

Rappelons qu’il y a quelques années, une étude suggérait que la lame de la dague de Toutânkhamon, retrouvée près de sa cuisse dans la tombe avait été fabriquée en métal extraterrestre. Ces travaux, publiés dans la revue Meteoritics and Planetary Science, avaient en effet révélé une origine météoritique.

D’autres éléments d’origine extraterrestre ont été découverts dans le tombeau à l’instar d’un pectoral. Ce grand collier couvrant la poitrine aurait en effet été forgé dans un verre de silice naturel produit par l’impact d’une comète ou d’une météorite en Libye.Articles liés :

Égypte : cette ancienne rampe aurait aidé à construire les pyramides

Des archéologues découvrent une ancienne nécropole contenant 40 sarcophages en Égypte

Une éruption volcanique géante a-t-elle eu raison de l’ancienne Égypte ?