in ,

De mystérieux trous dans la banquise Arctique interrogent la NASA

Crédits : NASA Earth Observatory

Des chercheurs de la NASA ne parviennent pas à expliquer la présence de trois trous dans la banquise arctique. Découverts lors d’une mission scientifique baptisée IceBridge, ces cavités sont toujours un mystère absolu !

Rappelons tout d’abord que l’opération IceBridge de la NASA est destinée à recueillir d’importantes données, qui sont utilisées pour prédire la réponse de la glace polaire terrestre aux changements climatiques ainsi qu’à l’élévation du niveau de la mer qui en résulte. Le fait est qu’un des avions de cette opération a permis d’observer un phénomène encore jamais vu par les chercheurs, comme l’indique un article publié sur la plateforme NASA Earth Observatory le 14 avril 2018.

John Sonntag et son équipe ont désiré explorer cette zone de l’Arctique du nord du Canada (vers la mer de Beaufort) car celle-ci avait été négligée lors d’une autre mission en 2013. En pleine mer de glace, les chercheurs ont observé trois trous dans la banquise arctique, du jamais vu pour ces chercheurs stupéfaits.

Les scientifiques estiment que la glace située à cet endroit est jeune et peu épaisse – comme en témoignent les différences de couleur – et que celle-ci est issue de la collision entre deux blocs de glace. En revanche, la présence des trois trous n’a pas pu être formellement expliquée. Cependant, les scientifiques ont tout de même formulé deux hypothèses.

La première est relative à l’activité des phoques. Ces animaux auraient percé ces trous afin de remonter à la surface pour respirer. La seconde invoque le phénomène de convection, causé par des sources d’eaux chaudes provenant des montagnes, alors que l’eau à cet endroit n’est pas très profonde. Les chercheurs pensent que les eaux du fleuve Mackenzie ou de la mer de Beaufort elle-même pourraient avoir engendré ces trous en faisant fondre la glace, par ailleurs assez fine à cet endroit. Cependant, rien n’est sûr et les scientifiques poursuivent leur enquête.

Sources : MashableOuest France

Notez cet article