in

De l’huile d’olive pour tuer les cellules cancéreuses ?

Crédits : stevepb / Pixabay

Star du régime crétois, l’huile d’olive est reconnue pour ses nombreux bienfaits santé, notamment anti-cholestérol et anti-âge. Elle possède visiblement une autre vertu, pourvu qu’elle soit d’excellente qualité. En effet, l’huile d’olive recèle de précieux composants, notamment un polyphénol, l’oléocanthal (OC), qui tuerait les cellules cancéreuses… en moins d’une heure!

L’oléocanthal est un composé antioxydant présent dans les huiles d’olive extra-vierges obtenu par extraction à froid (en dessous de 27 °C). Connu pour freiner la prolifération de certaines cellules cancéreuses chez la souris, les auteurs des travaux, Onica LeGendre, Paul Breslin et David Foster, ont récemment étudié les effets de l’oléocanthal sur les cellules cancéreuses (prostate, sein, pancréas) et non cancéreuses, in vitro. Sans surprise, les cellules cancéreuses observées mourraient, mais en un temps record ! (En règle générale, des cellules qui meurent entrent en apoptose, une sorte de suicide, en 16 à 24 heures).

Selon les scientifiques, l’oléocanthal pénétrerait à l’intérieur des cellules cancéreuses pour éliminer les lysosomes, sortes de petits sacs internes qui accumulent les déchets. L’oléocanthal endommagerait visiblement la membrane de ces sacs en inhibant une enzyme. Résultat, les fonctions cellulaires commencent à faiblir puis la cellule meurt, tandis que les cellules saines, elles, demeurent intactes.

Mais ne nous emballons pas. Cette étude ne porte que sur des cultures de cellules, bien éloignées de la complexité d’un organisme multicellulaire. David Foster s’explique : « Dans une huile d’olive extra-vierge de haute qualité, l’oléocanthal est à une concentration d’environ 0,2 mg/ml. Or pour avoir un effet anticancéreux chez la souris, de précédentes études ont montré qu’il fallait leur administrer 0,15 mg d’OC par souris. De ce fait pour un sujet de 90 kilos (l’équivalent de 3000 souris) il faudrait consommer 450 mg d’OC [0,15 mg X 3000 = 450 mg] pour obtenir la même dose efficace soit boire [(1 ml/0,2 mg) X 450 mg = 2250 ml] 2,25 litres d’huile d’olive! »

Pas question de qualifier l’huile d’olive de médicament anti-cancer donc, mais il serait néanmoins raisonnable de penser qu’une exposition continue quotidienne à l’oléocanthal au cours de la vie pourrait avoir un effet aux niveaux observés.

Source : S & A