in

De l’huile d’olive de 8000 ans d’âge découverte en Israël

Crédits : stevepb / Pixabay

Des archéologues israéliens ont découvert des résidus d’huile d’olive sur les fragments de poterie de 8 000 ans d’âge. La découverte a été faite lors de fouilles préventives, ordonnées par le gouvernement avant l’élargissement d’une autoroute au nord du pays.

Ianir Milevski, Nimrod Getzov et Dvory Namdar, les archéologues responsables de la découverte souhaitaient savoir ce que contenaient des fragments de poterie trouvés sur le site. Ils ont donc prélevé des résidus organiques sur ce qui a été l’intérieur des pots, et les ont analysés grâce à une batterie de tests chimiques.

En comparant les résultats obtenus avec les fragments anciens et des poteries modernes ayant contenu de l’huile d’olive, ils ont réussi à prouver que c’est bien cette même huile qui avait été gardée dans les pots dont les morceaux ont été découverts. Ce sont au total 20 pots dont les morceaux ont été ainsi étudiés. Des méthodes de datation ont quant à elles permis de déterminer l’âge des pots : environ 7 800 ans, ce qui les place à la fin du Néolithique.

Les archéologues estimaient déjà que la domestication de l’olivier avait eu lieu entre l’an -6000 et -4000 et la découverte de ces poteries conforte cette hypothèse. C’est pour l’instant une des plus anciennes preuves de la fabrication d’huile d’olive dans tout le bassin méditerranéen.

L’espèce des oliviers qui est à l’origine de cette huile est encore inconnue, mais est probablement très différente de celles utilisées aujourd’hui.

Source : Israel Journal of Plant Sciences