in

De l’ambre vieux de 35 millions d’années révèle un nouvel insecte

ambre insectes
Crédits : R Godunko et al, 2022.

Une équipe de chercheurs annonce avoir identifié, grâce à une technologie de pointe, une espèce d’insecte jusqu’ici non décrite à l’intérieur d’un morceau d’ambre vieux de 35 à 47 millions d’années. Les détails de l’étude sont publiés dans Scientific Reports.

Certaines plantes, telles que les conifères, se protègent d’éventuels dommages en sécrétant de la résine qui, pour certains insectes, constitue un piège mortel. Au fil du temps, cette résine durcit et se fossilise, conservant tout spécimen coincé à l’intérieur. L’analyse de cette résine, des millions d’années plus tard, peut alors nous révéler des espèces qui, jadis, parcouraient la Terre. Nous devons d’ailleurs notre compréhension de l’évolution de certains groupes d’insectes à ces fossiles.

Il existe des gisements d’ambre situés dans différentes parties du monde, mais ils sont particulièrement nombreux dans la région de la Baltique. Récemment, une équipe de chercheurs a examiné l’un de ces morceaux d’ambre contenant un insecte vieux de trente-cinq à quarante-sept millions d’années environ.

Un ancien éphémère

L’analyse de ce spécimen n’a pas été simple. Si la conservation des créatures piégées à l’intérieur de l’ambre est souvent excellente, le niveau de transparence ne l’est pas toujours. Les zones d’opacité empêchent alors l’examen de certains détails. C’était le cas pour ce nouvel échantillon. Si la pierre était complètement transparente, l’insecte lui-même présentait des zones « hyalines » (translucides) entourant certaines parties du corps essentielles pour caractériser le spécimen.

Pour contourner le problème, les chercheurs ont utilisé la microtomographie aux rayons X. Il s’agit d’une technique de production d’une image 3D à l’aide de rayons X. On utilise la même chose en médecine, mais l’échelle est ici plus petite, tandis que la résolution est beaucoup plus élevée. Alors que CT classique fournit une résolution mesurée en millimètres, en micro-CT les chercheurs peuvent atteindre des résolutions d’environ 0,5 micromètre.

En gros, la procédure consiste en une source de rayons X éclairant l’objet et un détecteur de rayons X plat capturant des images de projection agrandies. Grâce à un logiciel informatique, les rayons X dérivés de l’échantillon sont alors transformés en coupes transversales, elles-mêmes converties en images tridimensionnelles.

ambre insecte
Le spécimen Calliarcys antiquus mâle conservé dans l’ambre. Crédits : R Godunko et al, 2022.

Ces analyses ont permis d’identifier une nouvelle espèce du genre Calliarcys. Il s’agit d’un ancien éphémère.

Les éphémères (éphéméroptères) sont parmi les plus anciens insectes ptérygotes, les premiers fossiles remontant au Carbonifère supérieur. Parmi les éphémères, les Leptophlebiidae sont un groupe très diversifié et répandu, avec environ 140 genres et 640 espèces connues. En revanche, on sait peu de choses sur les taxons fossiles, en particulier parce que les restes sont rares. Cette nouvelle inclusion dans l’ambre représente ainsi une source unique d’informations sur leur évolution et leur diversité dans le passé.