in

De la neige artificielle pour rafraîchir les spectateurs des JO de Tokyo ?

Les volontaire ont reçu un mélange de flocons et de glace pilée ! Crédits : CNA

L’été dans la capitale japonaise est particulièrement intense. Pour prévenir les coups de chaleur lors des prochains JO de 2020, les organisateurs pensent à l’utilisation d’un canon à neige. Le dispositif à d’ores et déjà été testé, mais le succès ne semble pas avoir été au rendez-vous.

Coup de chaleur sur les JO

Comme l’explique Digital Trends dans un article du 15 septembre 2019, l’été a été meurtrier au Japon l’an dernier. En effet, une soixantaine de décès et environ 18 000 hospitalisations ont été déplorées. Dans une très grande ville comme Tokyo, cette saison est particulièrement difficile à supporter, surtout que les fortes températures s’accompagnent d’un important taux d’humidité. Or, du 24 juillet au 9 août 2020, la capitale nippone accueillera les prochain Jeux olympiques d’été.

Il s’avère que les organisateurs réfléchissent à plusieurs solutions pour rafraîchir les spectateurs. Ainsi, un canon à neige vient d’être testé et 300 kg de poudreuse ont été projetés dans des gradins où se trouvaient des volontaires pour effectuer cet essai. Le dispositif a été déployé au Sea Forest Waterway, un lieu de régate pour l’aviron et le canoë-kayak retenu pour l’organisation de ces épreuves.

Crédits : Pixabay

Une solution peu fiable

Le fait est que lors de cette phase de test, les volontaires ont reçu un mélange de flocons et de petits morceaux de glace pilée au lieu de la douce poudreuse qui était prévue ! De plus, le sol des gradins est devenu très glissant, ce qui a engendré la chute d’un des spectateurs. Le canon à neige ne représente donc pas une solution fiable, surtout que la température dans les gradins n’a pratiquement pas bougé.

Taka Okamura – un des membres du comité d’organisation des JO – ne semble pas découragé par cet échec. Selon lui, le but est de simplement donner une impression de fraîcheur aux spectateurs touchés par les flocons. Cependant, il faudra régler le problème des morceaux de glace pilée et du sol glissant.

Ailleurs, d’autres solutions sont à l’étude et peuvent également concerner les participants. Par exemple, certaines compétitions comme le marathon débuteront très tôt dans la matinée pour éviter les grosses chaleurs. De plus, les coureurs devraient évoluer sur un parcours doté d’un revêtement destiné à réduire la température. Par ailleurs, et cela n’est pas une surprise, les ventilateurs, brumisateurs (extérieur) et autres climatiseurs (intérieur) devraient tourner à plein régime.

Articles liés :

JO 2020 : les médailles seront fabriquées à partir de matériaux recyclés

Jeux olympiques 2020 : Toyota présente deux nouveaux robots !

Un énorme bloc de glace tombe d’un ciel totalement dégagé en Alsace !