in

Dans moins de 100 ans, elle sera l’étoile la plus lumineuse du ciel nocturne

Crédits : iStock

Une étude suggère que deux objets célestes vont entrer collision en 2083. L’étoile qui en résultera deviendra alors temporairement la plus brillante du ciel nocturne.

Le couple binaire V Sagittae (ou V Sge), retrouvé dans la constellation de la Flèche, est composé d’une naine blanche, un cadavre d’étoile, et d’une autre étoile environ quatre fois plus massive. Tandis que les deux objets cohabitent, une partie du plasma de la plus grosse étoile est attirée vers la naine blanche. Et selon de nouvelles analyses, ce processus d’accrétion s’est accéléré depuis plusieurs décennies.

Une collision en 2083

Les deux étoiles se sont en effet rapprochées et tournent aujourd’hui plus rapidement l’une autour de l’autre.Normalement à peine visible dans le ciel nocturne, le couple binaire nous apparaît alors de plus en plus lumineux.

En modélisant ce “rapprochement”, des astronomes de la Louisiana State University ont calculé que les deux étoiles devraient entrer en collision dans un peu plus de 80 ans. Une fois le processus en cours, V Sagittae deviendra alors aussi visible (voire plus) que Sirius, l’étoile la plus brillante du ciel nocturne.

Nous avons maintenant une forte prédiction pour l’avenir de V Sge“, a déclaré Bradley E. Schaefer, principal auteur de l’étude. “Au cours des prochaines décennies, la plus grosse étoile s’illuminera progressivement. Autour de l’année 2083, son taux d’accrétion augmentera de manière catastrophique, répandant de la matière à des taux incroyablement élevés sur la naine blanche“.

Finalement les deux compagnons fusionneront pour ne faire qu’un, entraînant la formation d’un vent stellaire incroyablement lumineux sous l’œil attentif des futurs télescopes. Cet événement explosif inévitable sera visible pendant un mois environ avant de s’estomper progressivement.

Si vous êtes encore présent (l’incertitude est de ± 16 ans), ce sera sans nul doute un événement exceptionnel à ne pas manquer !

étoile
Illustration d’artiste d’une naine blanche aspirant la matière de son compagnon binaire. Crédits : LSU Département de physique et d’astronomie

Et Bételgeuse, dans tout ça ?

Les astronomes s’intéressent également de près à la supergéante rouge Bételgeuse depuis quelques semaines. Nous savons en effet qu’il reste à cette étoile moins d’un million d’années à vivre, mais on ne sait pas exactement quand l’explosion pourrait avoir lieu. C’est pourquoi les moindres changements d’activités sont scrutés avec attention. Et justement, de tels changements ont récemment été enregistrés.

Plusieurs astronomes ont en effet remarqué une baisse soudaine de sa luminosité. Cet événement pourrait être le signe qu’une explosion est proche, mais d’autres hypothèses peuvent aussi l’expliquer.

Il faut en effet savoir que Bételgeuse est une étoile dite variable. Autrement dit, sa luminosité est en constante évolution. Tout comme le Soleil, toute proportion gardée, il se pourrait que l’étoile entame simplement un nouveau cycle minimum.

La seconde hypothèse suggère que le vent stellaire de Bételgeuse, un million de fois plus puissant que celui du Soleil, ait éjecté plus de poussière que d’habitude dans son environnement proche. Ceci aurait pour effet de filtrer (et donc de masquer) une partie de sa lumière. Affaire à suivre.

Source

Articles liés :

Découverte d’une planète gigantesque autour d’une étoile minuscule

Des chercheurs tombent sur l’étoile à neutrons la plus massive jamais détectée

Ils ont repéré un trou noir dévorant une étoile à neutrons