in

Dans l’oeil du cyclone : quand les rennes tournent en rond pour se défendre

Capture vidéo

Il y a environ mille ans, les Vikings chassaient le renne en Norvège. Pour se défendre, les plusieurs centaines de membres d’un troupeau venaient parfois à tourner en rond autour de l’agresseur. Une stratégie remarquable.

Quand les rennes tournent en rond

C’est en effet ce que proposait il y a quelques jours un reportage diffusé sur la chaîne américaine PBS dans le documentaire intitulé « La voie sauvage des Vikings« . Au cours de cette reconstitution qui visait à dépeindre la vie des anciens Vikings évoluant en l’an mille dans l’actuelle Norvège, une scène a particulièrement frappé. Nous savons que les rennes étaient à l’époque déjà chassés pour leur viande, leur peau (pour se couvrir) et leur bois (pour fabriquer des armes). Pour se défendre, les animaux adoptaient alors parfois une stratégie incroyablement envoûtante qui visait à déstabiliser l’agresseur.

Dans cette scène, dite « du cyclone », un chasseur solitaire (un acteur jouant un Viking) s’apprête à décocher l’une de ses flèches, lorsque la machine se met en route. On y voit alors des centaines de rennes tourner en rond autour du prédateur. Une sorte de gigantesque étau qui se resserre au centre. Cette stratégie intelligente avait selon le reportage pour objectif de désorienter le prédateur intéressé. En effet, il se retrouvait dans l’incapacité de cibler un animal précis.

Environnement stressant et protection des nouveau-nés

Ce comportement nous rappelle une incroyable séquence vidéo tournée dans le nord-ouest de la Russie il y a quelques mois. On y voit en effet des troupeaux de rennes parqués dans des enclos tourner en rond sans s’arrêter. Beaucoup d’étaient alors interrogés. Une étude publiée en 2002 dans la revue Rangifer avait à l’époque suggéré que les rennes maintenus dans des enclos ou forcés de se regrouper pouvaient effectivement adopter ce type de comportement en réponse à des événements stressants.

D’autres explications ont également été avancées pour expliquer ce comportement. Il pourrait s’agir d’une technique de défense visant à protéger les membres les plus faibles du groupe contenus au centre du cercle. Concernant le sens emprunté par les animaux, le suivi régulier d’un troupeau dans le centre de la Norvège sur une période de deux ans (1993-1994) avait révélé que les rennes en liberté ne montraient aucune préférence.

En revanche, les animaux forcés de s’agglutiner semblaient tourner la plupart du temps vers la gauche, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Plus précisément, sur 35 districts d’élevage de rennes interrogés, 32 ont expliqué avoir déjà observé les nouveau-nés encerclés au centre d’un « tourbillon » tournant vers la gauche. Les trois derniers districts ont observé le même comportement avec les nouveau-nés. Néanmoins, le troupeau préférait cette fois tourner vers la droite.

Source

Articles liés :

Comment les rennes contribuent à préserver la toundra du réchauffement climatique

Ils tentent de restaurer la steppe de l’époque glaciaire avec un “parc du Pléistocène”

La fonte du permafrost, une véritable bombe climatique