in

Dans l’espace interstellaire, Voyager 2 sera injoignable pendant plusieurs mois

Crédits : Nasa

Actuellement l’espace interstellaire, la sonde Voyager 2 n’est plus joignable. Or, la seule antenne capable de lui « parler » doit subir une importante remise à niveau.

Si vous avez un message à transmettre à Voyager 2, qui vogue désormais entre les étoiles, il va falloir patienter quelques mois. L’antenne radio DSS-43, du complexe de communication de l’espace profond de Canberra (Australie), qui est la seule capable de communiquer avec la sonde, a en effet besoin d’être mise à niveau. L’instrument sera donc mis « hors ligne » jusqu’au mois de janvier 2021.

Voyager 2 livrée à elle-même

Cela signifie que Voyager 2 (qui se trouve actuellement à 18,5 milliards de kilomètres de la Terre) pourra toujours communiquer avec la Terre. Cependant, les contrôleurs de mission ne seront pas en mesure de lui répondre au cours des onze prochains mois. En cas de problème déclaré, la NASA sera donc totalement impuissante.

Et la sonde n’est pas à l’abri d’un pépin technique. Il y a quelques semaines par exemple, elle n’a pas réussi à exécuter une manœuvre de rotation commandée par la NASA. La puissance nécessaire pour l’effectuer n’était malheureusement pas suffisante, ce qui a poussé Voyager 2 à se mettre en « mode urgence ».

Cet « appel à l’aide » a mis 17 heures pour arriver jusqu’à la Terre. Une fois que les équipes de la NASA ont finalement reçu le message, un diagnostic a été posé, puis de nouvelles instructions ont été renvoyées. Il a donc fallu encore patienter 17 heures avant que la sonde ne les réceptionne pour ensuite se rétablir. Une opération de maintenance à plus de 18 milliards de kilomètres, ça prend du temps !

Toujours est-il que pour cette mise « hors ligne » de l’antenne radio DSS-43, la NASA a pris soin de placer la sonde en mode silencieux. Autrement dit, Voyager 2 devrait pouvoir passer cette année 2020 sans encombre.

voyager 2
L’antenne radio DSS-43. Crédits : NASA

DSS-43, la seule antenne capable de « parler » à Voyager 2

Comment se fait-il que la NASA soit finalement dépendante que d’une seule antenne ? Il faut savoir qu’au départ, l’agence américaine pouvait s’appuyer sur trois stations : une en Australie, une en Californie et une Espagne. De par leur situation géographique, ces installations permettaient à l’agence américaine de maintenir un contact permanent avec la sonde malgré la rotation de la Terre.

Cependant, depuis, Voyager 2 a fait du chemin. Et depuis quelques années, elle plonge dans une direction descendante par rapport au plan orbital de la Terre. Autrement dit, la sonde n’est désormais accessible que depuis l’hémisphère sud, d’où l’importance de l’installation de Canberra.

L’autre point à souligner est que Voyager 2, lancée en 1977, a été pensée et construite à l’époque pour ne recevoir que des transmissions en bande S. Et de nos jours, le complexe de communication de Canberra est la seule installation de l’hémisphère sud actuellement capable de transmettre des communications en bande S à une telle distance. C’est pourquoi la NASA ne peut se permettre d’abandonner cette antenne radio qui commence à se faire vieillissante après plus de quarante ans de bons et loyaux services.

Ces mises à niveau permettront donc à terme de faciliter les communications avec Voyager 2, mais notez que l’antenne pourra également s’avérer très utile pour les projets à venir, tels que les missions Mars 2020 ou Artemis.

Source

Articles liés :

Il y a 30 ans, Voyager 2 survolait Neptune

Les sondes Pioneer et Voyager pourraient un jour se rapprocher d’autres étoiles

La sonde Parker Solar Probe enregistre des sons étranges près du Soleil