in

Est-il dangereux de goûter la pâte à gâteaux ?

Crédits : Public Domain Pictures

« Dites non à la pâte crue ! » est le titre d’une nouvelle préconisation diffusée aux États-Unis stipulant qu’il ne faut pas goûter la pâte crue (ou pas assez cuite) durant la préparation. Ne pas respecter ce conseil peut être une source de contamination par des bactéries telles que les salmonelles ou encore Escherichia coli.

La cuisson est l’étape indispensable pour éliminer les bactéries, comme le rappelle la récente mise en garde publiée sur le site des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Cependant, nombreuses sont les personnes ayant pris pour habitude de goûter la pâte avant la cuisson, chose qu’il ne faudrait plus faire sous peine de s’exposer à des infections.

Le risque principal proviendrait de la bactérie Escherichia coli, qui pourrait être transmise par la farine d’une pâte pas assez cuite. Suivant les souches de la bactérie, les risques de maladie sont divers : gastro-entérites, infections urinaires, méningites et autres infections alimentaires pouvant être très graves. Le second risque se situe au niveau des œufs utilisés dans la pâte qui pourraient, dans le même cas d’absence ou de manque de cuisson, transmettre des bactéries telles que Salmonella auxquelles est associée l’infection connue sous le nom de salmonellose.

Les CDC donnent plusieurs conseils, comme celui de bien respecter les instructions de la recette choisie (et des emballages) en termes de temps de cuisson et de température, sans oublier la conservation des aliments. Il est également conseillé de ne pas laisser la farine s’éparpiller lorsque le sachet est ouvert ainsi que de bien nettoyer les différents ustensiles et le plan de travail, des objets qui sont souvent en contact avec des aliments crus. D’autres conseils concernant les œufs : ne pas les laver avant conservation et jeter ceux qui sont fêlés.

Évidemment, le fait de ne plus goûter la pâte de vos gâteaux peut être une habitude dont il est difficile de se débarrasser, mais dorénavant vous êtes prévenus !

Sources : Sciences et AvenirConsoglobe