in

Danger ou pas danger ? Pour le savoir, les écureuils ont leur technique bien à eux !

Crédits : Pixabay

De nouvelles recherches suggèrent que les écureuils écoutent les oiseaux converser dans le but de déterminer la présence, ou non, d’une menace imminente. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Plos One.

Nous savons que certains oiseaux n’hésitent pas à entonner des sifflements dans le but de prévenir d’autres espèces de la présence d’un prédateur. Il a déjà été constaté que les écureuils (et d’autres animaux) répondent à ces cris d’alarme émanant d’autres espèces, dans le but de se protéger d’un danger. Ce que nous apprend cette nouvelle étude, c’est que ces petites créatures tendent également l’oreille pour écouter le bavardage quotidien entre autres espèces (ici des oiseaux) afin de déterminer, ou non, la présence d’une menace.

Les oiseaux comme éclaireurs

Pour ces travaux, les chercheurs ont étudié les comportements de 67 écureuils gris sauvages (Sciurus carolinensis) dans l’Ohio, en réponse à une menace simulée. Celle d’un faucon à queue rouge (Buteo jamaicensis), un prédateur commun des écureuils et des petits oiseaux. Après avoir imité le cri du faucon, les chercheurs ont proposé deux options. La première était une reproduction de la conversation entre oiseaux chanteurs. La seconde était constituée de sons ambiants sans chants d’oiseaux. Ils ont ensuite surveillé le comportement de chaque écureuil pendant trois minutes.

Les chercheurs ont alors découvert que suite aux premiers cris simulés du faucon, tous les écureuils se mettaient sur la défensive. Certains restaient immobiles, d’autres levaient les yeux en l’air, quand les derniers prenaient directement la fuite. Ces comportements se sont poursuivis lorsque les chercheurs ont émis un enregistrement de sons ambiants. En revanche, toutes les attitudes se sont détendues lorsque les écureuils entendaient les oiseaux “parler”.

Crédits : Marie V. Lilly

Le problème de l’ingérence humaine

Pour les chercheurs, ces rongeurs sont donc en mesure d’exploiter le bavardage occasionnel de nombreuses espèces d’oiseaux afin d’évaluer un degré de menace. Si la conversation reprend, il n’y a aucun danger. Les écureuils peuvent ainsi reprendre leurs activités en cours. Dans le cas contraire, la vigilance reste de mise. « Nous savions que les écureuils écoutaient les cris d’alarme de certaines espèces d’oiseaux, peut-on lire, mais nous étions ravis d’apprendre qu’ils écoutaient également les sons non alarmants. Les indices de sécurité seraient donc être aussi importants que les signaux de danger ».

Les chercheurs ambitionnent maintenant de poursuivre ces recherches dans le but de déterminer si les écureuils écoutent ou non des espèces particulières. Ils soulèvent également le fait qu’avec l’augmentation du niveau sonore généré par les activités humaines, les rongeurs auraient peut-être de plus en plus de difficultés à écouter les signaux venant d’en haut. Les obligeant ainsi à passer plus de temps en alerte, et moins de temps à rechercher de la nourriture.

Articles liés :

Les écureuils se servent du soleil pour se rappeler où ils ont caché leur nourriture

Aviez-vous déjà vu des écureuils géants aussi colorés ?

Des guêpes, abeilles et écureuils retrouvés nichés dans le corps momifié d’un homme