in

Les hommes ont plus de chances d’être daltoniens que les femmes

ophtalmologue femme hommes daltoniens daltonisme trouble vision
©Dobri Dobrev/iStock

Les hommes auraient plus de chances d’être daltoniens que les femmes. Savez-vous pourquoi ?

En France, la proportion de daltoniens serait d’environ 8% chez les hommes et de 0,4% chez les femmes. Le daltonisme, parfois appelé dyschromatopsie, concernerait donc majoritairement les individus de sexe masculin. Toutefois, chez certaines rares femmes, la présence des deux pigments verts peut conduire à une nette augmentation de la vision des couleurs en quadrichromie (teintes claires et tons de vert, beige, jaune et rouge). Alors, pourquoi les hommes sont-ils plus affectés par le daltonisme que les femmes ?

Qu’est-ce que le daltonisme ?

Le daltonisme est une anomalie de la vision qui affecte la capacité de distinguer certaines couleurs. Les personnes atteintes de daltonisme ont ainsi une perception altérée du rouge et du vert, principalement (ou du bleu et du jaune dans les cas les plus rares).

Le daltonisme est généralement d’origine génétique, se transmettant par la mère sur le 23e chromosome, celui qui détermine le sexe de l’enfant. Cette anomalie se produit lorsque les cellules sensibles à la couleur de l’œil, les cônes, ne fonctionnent pas correctement. Les daltoniens peuvent donc éprouver des difficultés à distinguer les nuances de couleur, à reconnaître les couleurs vives ou à différencier des couleurs identiques.

Comment devient-on daltonien ?

Bien que l’origine du daltonisme soit principalement génétique, l’anomalie oculaire peut également survenir après un accident (lésion nerveuse, oculaire ou cérébrale) ou être provoquée par la consommation de certaines substances chimiques. Il est également possible de devenir daltonien en raison d’une maladie comme le diabète ou la sclérose en plaques.

Bien qu’il n’existe aucun traitement pour soigner le daltonisme, l’affection oculaire n’entraîne généralement pas de problèmes de santé (sauf si sa source découle d’une maladie) et peut se compenser par des adaptations simples (utilisation de symboles ou de marques de couleur perceptibles).

Les femmes, moins touchées par le daltonisme que les hommes

Du fait de leur particularité génétique, les hommes sont plus fréquemment atteints de daltonisme (environ 1 homme sur 14) : ceux-ci ne possèdent en effet qu’un chromosome X et donc un seul allèle du gène rouge et du gène vert. Un homme est daltonien lorsque l’un des allèles est non (ou partiellement) fonctionnel.

Les femmes quant à elles, possèdent deux chromosomes X et donc deux allèles du gène rouge et du gène vert. Une femme est daltonienne lorsque les deux allèles du même gène sont défaillants, ce qui arrive bien plus rarement (environ 1 femme sur 200).

ophtalmologue femme enfant vision vue daltonisme
©Inside Creative House/iStock

Comment voient les daltoniens ?

Vous vous êtes toujours demandé comment les daltoniens perçoivent le monde ? La plupart d’entre eux voient les objets aussi clairement que les autres, sans toutefois pouvoir distinguer la lumière rouge, bleue ou verte dans sa totalité.

Chez les daltoniens rouge-vert, la forme de daltonisme la plus courante, les nuances de rouge et de vert sont difficiles à identifier. Ces deux couleurs peuvent ainsi sembler très similaires, voire identiques.

Chez les daltoniens bleu-jaune, forme de daltonisme plus rare, ce sont les nuances de bleu et de jaune qui s’avèrent difficiles à identifier. Ces couleurs peuvent sembler fades ou ternes aux daltoniens concernés, et les objets colorés, présenter des teintes différentes de celles perçues par les personnes à la vision normale.

Dans les cas de daltonisme les plus rares, aussi appelé daltonisme total, les personnes atteintes par ce trouble de la vision voient le monde en noir, blanc et gris.

lunettes vue champ fleurs couleurs vision daltonisme daltonien
©Maria Vonotna/iStock