in ,

Cuba devient le premier pays à éliminer la transmission du Sida et de la syphilis de la mère à l’enfant

Crédits : Unsplash / Pixabay

Cuba est le premier pays du monde à avoir réussi à éliminer la transmission du sida et de la syphilis de la mère à l’enfant, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Cuba vient d’annoncer une avancée considérable en matière de santé publique. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a officiellement déclaré Cuba comme le premier État au monde à avoir éliminé la transmission du virus du Sida et de la Syphilis de la mère à l’enfant. « Éliminer la transmission d’un virus est l’un des plus grands accomplissements en matière de santé publique et constitue une étape importante vers l’objectif d’une génération sans sida », nous explique la docteure Margaret Chan, directrice générale de l’OMS.

Les chercheurs cubains ont mis au point un traitement rétroantiviral qui réduire le nombre de cellules infectées par le VIH et les risques de complications. Un traitement qui fait des miracles puisque son utilisation a permis de réduire à 1 % le risque de transmission du sida de la mère à l’enfant. Or, lorsque les femmes malades n’ont pas accès aux soins, elles ont entre 15 et 45 % de chance de transmettre le virus à leur enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou en allaitant.

« Un accès universel à une couverture médicale et aux soins est possible et est en fait la clé du succès même contre des défis aussi immenses que le sida » affirme la Dre Carissa Étienne, directrice de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS). Chaque année, environ 1,4 million de femmes porteuses du virus du sida tombent enceintes. Les régions du monde les plus touchées sont l’Afrique subsaharienne ainsi que les pays en développement.

35 millions de personnes vivent actuellement avec le VIH dans le monde. Si le taux d’infection du virus baisse chaque année, cette élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant « prouve qu’il est possible de mettre fin à la pandémie de sida » commente Michel Sidibé, directeur général de l’Onusida, programme commun des Nations Unies sur le Sida.

Source : OMS

– Crédits photo : makelessnoise