in

Il y a 58 millions d’années, un gigantesque astéroïde frappait le Groenland

Illustration d'un astéroïde en approche de la Terre. Crédits : urikyo33/Pixabay

On a d’abord pensé que cet énorme cratère de plus de trente kilomètres de large était le fruit d’un impact d’astéroïde survenu il y a plusieurs milliers d’années seulement. En réalité, selon de nouvelles analyses, la catastrophe aurait eu lieu il y a 58 millions d’années.

Un cratère enfoui sous la glace

Vous le retrouverez sous le glacier Hiawatha, au nord-ouest du Groenland, à environ 500 mètres de profondeur. Repéré il y a sept ans par un système radar à bande ultra-large développé par le Centre de télédétection des plaques de glace (CReSIS) de l’Université du Kansas, il mesure environ 31 km de diamètre et aurait été creusé par un astéroïde ferreux d’un kilomètre de large. Mais quand cet impact a-t-il eu lieu ?

Des particules de charbon de bois collectées à partir de l’eau de fonte glaciaire avaient été initialement évaluées comme étant dérivées d’espèces végétales évoluant pendant le Pléistocène. Sur la base de ces découvertes, les chercheurs avaient alors émis l’hypothèse que le cratère Hiawatha pourrait s’être formé il y a environ 13 000 ans, déclenchant potentiellement une période de refroidissement global appelée le Dryas récent.

Ce scénario correspondait alors parfaitement avec l’hypothèse dite de « l’impact cosmique du Dryas récent ». Il s’agit d’une théorie controversée proposée en 2007 qui lie le retour de conditions glaciaires sur l’ensemble de la planète, l’extinction de la mégafaune du Pléistocène et la disparition de la culture Clovis en Amérique du Nord à un impacteur ayant frappé la Terre à la fin de la dernière période glaciaire.

Dans le cadre d’une nouvelle étude publiée dans Science, une équipe du Musée d’histoire naturelle du Danemark, de l’Université de Copenhague et du Musée suédois d’histoire naturelle de Stockholm a tenté de déterminer l’âge réel du cratère en examinant des sédiments dans l’eau de fonte ayant visiblement été affectés par un impact d’astéroïde. Cela comprenait des grains de sable provenant de roches partiellement fondues et de petites pierres contenant des cristaux de zircon dits « choqués ».

cratère Groenland astéroïde
Le cratère large de 31 kilomètres. Crédits : Université du Kansas

58 millions d’années

Les chercheurs ont alors daté cette matière sédimentaire en la chauffant avec un laser pour libérer de l’argon. En analysant les différents isotopes d’argon présents dans leur échantillon, ils ont finalement déterminé que les roches à partir desquelles le sable a été créé avaient été violemment affectées il y a 58 millions d’années. Huit millions d’années plus tôt, un astéroïde encore plus gros frappait le Mexique actuel, provoquant l’extinction des dinosaures.

Pour confirmer leurs mesures, les chercheurs ont ensuite analysé le taux de désintégration de l’uranium dans les cristaux de zircon choqués. Cette méthode a confirmé les premiers résultats. « La datation du cratère a été un problème particulièrement difficile à résoudre« , souligne Michael Storey, le principal auteur de l’étude, dans un communiqué. « Je suis convaincu que nous avons déterminé l’âge réel du cratère, qui est beaucoup plus ancien que beaucoup de gens ne le pensaient autrefois« .

Aucune calotte glaciaire ne recouvrait le nord-ouest du Groenland à cette époque. Imaginez un environnement beaucoup plus tempéré tapissé de forêts pluviales. Ces nouvelles découvertes remettent donc de nouveau en cause l’hypothèse de l’impact cosmique du Dryas récent, mais soulèvent également de nouvelles questions. Malgré tout, le moment de l’impact ne semble pas synchronisé avec un événement climatique majeur, ce qui soulève des questions quant à l’influence que la collision a pu avoir sur le climat mondial.