in ,

Le crapaud du désert de Sonora en danger à cause de son propre venin

Incilius alvarius crapaud sonora
Crédits : Secundum naturam / Wikimedia Commons

À cheval sur le sud-ouest des États-Unis et le Mexique, le désert de Sonora est réputé pour ses cactus saguaros. Il l’est également pour ses crapauds très particuliers, dont la population baisse de façon drastique. Son venin, qui contient un psychotrope hallucinogène, intéresse toutefois de nombreuses personnes.

Une substance aux forts effets psychoactifs

Le crapaud du désert de Sonora (Incilius alvarius) est un amphibien carnivore qui se nourrit d’insectes, de petits reptiles et même d’autres espèces de crapauds. Malgré sa présence dans les zones désertiques et semi-arides, il ne peut se passer d’eau. En effet, cet animal est semi-aquatique et vit dans les ruisseaux près de sources ou encore dans les canaux et autres fossés de drainage. Se protégeant de la chaleur le jour, l’Incilius alvarius a donc un mode de vie nocturne. Il arbore par ailleurs une couleur vert olive ou brun tacheté et sa taille peut atteindre une vingtaine de centimètres.

Cependant, le crapaud du désert de Sonora intéresse en raison d’autres propriétés. En effet, il possède des glandes capables de produire des substances toxiques aux forts effets psychoactifs. Plus particulièrement, sa peau sécrète un dérivé de la bufoténine, la 5-MeO-DMT. Or, la 5-MeO-DMT (surnommée « molécule de Dieu ») est un psychotrope hallucinogène connu depuis la fin des années 1960. Il s’agit donc d’un type de drogue que les adeptes fument ou parfois ingèrent. Par ailleurs, les secrétions de l’Incilius alvarius contiennent entre 6 et 16 % de cette substance.

Incilius alvarius crapaud sonora 2
Crédits : Holger Krisp / Wikimedia Commons

Un effondrement des populations

Selon un article publié par le New York Times le 20 mars 2022, toute une industrie s’est développée autour du venin de crapaud du désert de Sonora. Ses acteurs proposent des retraites ayant un but thérapeutique, récréatif, voire spirituel. Il peut par exemple s’agir d’une cérémonie dans les bois à l’est du Texas, une expérience plutôt intense dont la durée est comprise entre quinze et trente minutes. D’autres offres proposent des voyages luxueux en bord de mer à Tulum (Mexique) à plus de 7 500 euros. Cette industrie attire des clients en leur promettant un traitement contre les troubles mentaux et la toxicomanie grâce à un argument qui fait mouche : la substance en question serait capable de réinitialiser complètement le système nerveux central.

Malheureusement, le développement de cette industrie a de lourdes conséquences sur les crapauds du désert de Sonora. La chasse est désormais un fléau, occasionnant au passage des problèmes de surexploitation, de braconnage et de trafic illégal. Des scientifiques craignent donc que l’effondrement des populations de crapauds se poursuive jusqu’à leur disparition. Jadis, l’Incilius alvarius était en effet abondant dans le sud des États-Unis, mais a par exemple disparu de l’état de Californie.