in

Covid-19 : une voiture autonome pour prendre la température des passants en Chine

Crédits : Xinhua

En Chine, la crainte d’une deuxième vague d’épidémie de coronavirus Covid-19 est bien présente. En ce sens, une société locale a mis au point un petit véhicule autonome destiné à la surveillance. Ce dernier, qui fonctionne avec la 5G, a pour mission de prendre la température des passants à distance.

Surveiller les piétons

Il y a peu, nous évoquions le risque d’une deuxième vague de Covid-19 en Chine, après que le pays ait visiblement combattu l’épidémie avec succès. Et pour cause, la vie reprend petit à petit son cours et les citoyens chinois ressortent et se rassemblent à nouveau dans la capitale, Pékin, mais également dans les autres grandes villes du pays.

Comme l’explique l’agence de presse Xinhua dans un article publié le 6 avril 2020, la Chine vient de déployer une voiturette autonome dans les rues. L’objectif est de prendre la température des citoyens à distance, et ce grâce à une caméra thermique. À l’arrière, un écran géant permet à un agent de vérifier lui-même la température des personnes. Par ailleurs, le véhicule peut également identifier les piétons à l’aide de la reconnaissance faciale.

voiture autonome coronavirus
Crédits : Xinhua

La voiture, conçue par la société Cool High Technology et l’Institut de technologie de Pékin, est trop petite pour qu’un humain y pénètre. En revanche, celle-ci peut contenir des colis et assurer des livraisons. Pour l’instant déployé sur le campus de l’institut, le véhicule pourrait être éventuellement utilisé à plus grande échelle dans un avenir proche.

Pas suffisant pour éviter la seconde vague

Totalement autonome, la voiturette fonctionne à l’aide de la 5G. Cette technologie, la Chine l’a déjà adoptée dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Le but était d’augmenter le pouvoir de communication des hôpitaux chinois, et donc leur harmonisation et leurs capacités. De plus, la 5G a permis de lire des résultats de scanner à distance et d’optimiser la qualité des images. Ceci a permis de limiter le contact entre le personnel et les malades.

Toutefois, ce genre de véhicule semble insuffisant pour éviter une deuxième vague en Chine. Selon Benjamin Cowling, épidémiologiste à l’Université de Hong Kong, cette seconde vague est tout simplement inévitable. L’expert a notamment évoqué une propagation silencieuse causée par les personnes asymptomatiques. Rappelons en effet que ces personnes infectées et ne présentant aucun symptôme sont malheureusement contagieuses. Or, elles ne peuvent être détectées qu’après l’émergence de suffisamment de cas et non lors de contrôles inopinés de température. Ainsi, pour l’épidémiologiste, la Chine pourrait être encore plus impactée lors de cette seconde vague.