in

Covid-19 : une société japonaise produit un masque “soutien-gorge” !

Les masques de protection "soutien-gorge" font un véritable carton au pays du soleil levant ! Crédits : Atsumi Fashion / Twitter

Petit instant glamour en cette période trouble. Un fabricant de sous-vêtements féminins s’est mis à produire également des masques de protection. Plutôt sexy, ces masques arborant de la dentelle font fureur au Japon.

Contribuer à l’effort de production

Durant cette crise sanitaire du Covid-19, un point aura été particulièrement négatif en France : la gestion des masques de protection. Non seulement la population lambda n’était pas équipée mais surtout, la pénurie est allée jusqu’à toucher le personnel médical. Lorsque la crise est arrivée en France et en Europe, diverses entreprises non spécialisées dans les masques se sont alors mises à en produire.

Au Japon, le port du masque est inscrit dans les mœurs, si bien qu’il n’y a pas eu de pénurie notable. De plus, le bilan Covid-19 du Japon est loin d’atteindre les chiffres mirobolants de certains pays européens ou des États-Unis. Cependant, des sociétés locales désirent contribuer à l’effort de production de masques.

Le masque glamour par excellence

Comme l’explique The japan Times le 21 mars 2020, des masques plutôt spéciaux sont fabriqués par Atsumi Fashion, une société spécialisée dans les sous-vêtements féminins. Cette entreprise produit chaque jour 200 masques “soutien-gorge”, et ce après avoir terminé son travail habituel. Il s’agit de la commande journalière de la petite commune de Himi, située dans la préfecture de Toyama où se trouve également Atsumi Fashion. Le 5 avril, sur Twitter, la société décline une gamme de masques de différents motifs et couleurs et continue depuis de répondre aux commandes dans la mesure du possible. Quasi constamment en rupture de stock, ces masques glamour ont tout simplement fait un carton dans le pays.

masque soutien gorge
Crédits : Atsumi Fashion / Twitter

Inscrit dans les mœurs de certains pays d’Asie, comme la Chine et le Japon, le masque (chirurgical ou anti-pollution) est un accessoire de mode depuis déjà quelques années. Avec la crise du Covid-19, cette tendance se généralise petit à petit dans le monde. Certaines marques, créateurs et autres sociétés laissent ainsi libre cours à leur imagination.

Toutefois, il incombe de garder à l’esprit l’utilité du masque mais aussi son caractère polluant. Citons le récent travail d’une université australienne ayant mis au point un masque dans un matériau biodégradable. Et n’oublions pas la firme française Michelin et son masque à cinq filtres réutilisable une centaine de fois.