in

Covid-19 : une petite ville italienne comptait plus de 40 % d’infectés sans symptômes

Crédits : TPHeinz/Pixabay

Dans la ville de Vo’vecchio, l’isolement rapide et les nombreux tests se sont montrés très efficaces. En effet, la présence de la Covid-19 dans cette ville a tout simplement été éradiquée. Ainsi, l’étude montre l’intérêt d’isoler rapidement les porteurs du virus et de procéder à de nombreux tests.

Isoler et tester rapidement

Andrea Crisanti, du département de médecine moléculaire de l’Université de Padoue (Italie), s’est intéressée au cas de Vo’vecchio dans une étude publiée par Nature le 30 juin 2020. Fin février 2020, cette petite ville de 3 200 habitants déclarait son premier cas de Covid-19. Très vite, les autorités ont placé la ville en confinement durant deux semaines. Ensuite, elles ont pratiqué des tests virologiques chez plus de 85% de la population.

Il faut savoir que le virus avait contaminé 2,3 % des habitants au début de la quarantaine. En revanche, cette valeur était de seulement 1,2 % à la fin du confinement. Par ailleurs, 42,5% des personnes testées positives n’avaient aucun symptôme, que ce soit au moment du test ou après. Ce constat a donc permis aux meneurs de l’étude d’affirmer que l’isolation rapide des cas et la pratique de tests en masse ont permis d’éradiquer le coronavirus de la ville.

« Le dépistage de tous les citoyens, qu’ils présentent ou non des symptômes, permet de gérer la propagation de la maladie et d’empêcher les épidémies de devenir incontrôlables. Malgré une transmission silencieuse et généralisée, la maladie peut être contrôlée » estime Andrea Crisanti.

Agir dès le début de l’épidémie

L’étude indique également que les porteurs asymptomatiques avaient une charge virale similaire à celle des patients tombés malades. Si nous savions déjà depuis longtemps que les porteurs asymptomatiques sont contagieux, l’étude n’hésite pas à le rappeler. Surtout, ces personnes ignorent totalement leur état (en l’absence de test) et peuvent malheureusement contribuer largement à la propagation du virus.

covid
L’isolation des personnes infectées va de paire avec la pratique de tests en masse afin de repérer les personnes asymptomatiques. Crédits : jarmoluk / Pixabay

Andrea Crisanti et son équipe insistent donc sur la nécessité d’identifier très rapidement les foyers d’infection, et ce dès le début d’une épidémie. Il s’agit ensuite d’isoler tout aussi vite les cas d’infection, et ce avec ou sans symptômes, d’où l’utilité de tester tout le monde (ou presque).

Dernièrement, une étude étasunienne estimait entre 30 et 45 % la part des personnes infectées par la Covid-19 ne présentant aucun symptôme. En revanche, même ces personnes asymptomatiques ne sont pas à l’abri de séquelles. Selon les chercheurs, il est question d’anomalies de nature subclinique. En effet, il peut s’agir de déficits subtils de la fonction pulmonaire qui pourraient ne pas être immédiatement apparents.