in

Covid-19 : un exercice pour retrouver l’odorat plus facilement

Crédits : shironosov / iStock

La perte de l’odorat est un des principaux symptômes de la maladie induite par le coronavirus SARS-CoV-2. Elle est peut-être également l’un des plus surprenants. Des chercheurs britanniques ont récemment décrit un exercice à effectuer dans le but de retrouver l’odorat. Le fait est que celui-ci se destine aux personnes ayant encore des problèmes d’odorat après la maladie.

Rééduquer le cerveau

L’anosmie est un trouble de l’odorat se traduisant par une perte totale de l’odorat, temporaire ou permanente. Or, il s’agit ici de l’un des principaux symptômes de la Covid-19. Dans la majorité des cas, l’odorat revient assez vite après la guérison. Néanmoins, une personne sur cinq déclare ne pas avoir retrouvé complètement ce sens jusqu’à huit semaines après avoir contracté la maladie. Dans une publication du 26 avril 2021, une équipe de l’Université d’East Anglia (Royaume-Uni) propose un exercice pour retrouver l’odorat. Selon les chercheurs, il s’agit d’une solution bon marché, simple et sans effets secondaires.

L’exercice en question consiste à renifler quatre odeurs différentes au moins, et ce deux fois par jour pendant plusieurs mois. Les chercheurs expliquent que l’efficacité de cette technique se conjugue avec un bon choix d’objets à sentir. En effet, il incombe de choisir des senteurs distinctes, facilement identifiables et familières. Il peut par exemple s’agit de sentir une orange, de l’ail, de la menthe ou encore du café.

orange
Crédits : Madmad1234/ Wikimedia Commons

Le professeur Carl Philpott – principal auteur de l’étude – indique que l’objectif est de favoriser la guérison en s’appuyant sur la neuroplasticité. Autrement dit, il est question de se baser sur la capacité du cerveau à se réorganiser afin de compenser un changement (ou une blessure). En somme, il s’agit de réapprendre au cerveau à reconnaître différentes odeurs.

Une alternative intéressante

À l’heure actuelle, le médicament que les médecins prescrivent pour traiter l’anosmie n’est autre qu’un traitement à base de corticostéroïdes. Or, ce genre de remède s’utilise généralement dans le traitement de l’asthme en réduisant l’inflammation dans l’organisme. Néanmoins, les scientifiques britanniques déconseillent la prise de ce traitement dans les cas d’anosmie. Selon eux, il existe encore trop peu de preuves de leur efficacité.

Il serait même question d’effets secondaires potentiels, dont l’hypertension artérielle, la rétention d’eau ainsi que des problèmes d’humeur et de comportement. Heureusement, la plupart des anciens malades récupèrent leur odorat assez vite et ne sont donc pas concernés. Pour les autres, autant essayer de pratiquer l’exercice décrit dans cet article avant de s’engager dans la prise d’un traitement ayant potentiellement des effets indésirables.