in

Covid-19 : trois importantes organisations mondiales alertent sur une possible pénurie alimentaire

Crédits : Benoît Prieur / Wikipedia

Un communiqué commun de l’OMS, l’OMC et la FAO alerte sur un potentiel risque de pénurie alimentaire à l’échelle mondiale. En effet, le coronavirus Covid-19 génère d’importantes perturbations impactant le marché mondial. Ces trois organisations livrent leurs recommandations afin d’éviter la crise.

Un risque de pénurie alimentaire mondiale

Avec un bilan mondial de plus de 935 000 cas de Covid-19 pour environ 47 000 décès, l’heure est grave. Si la prise en charge des cas et la recherche d’un traitement efficace occupent grandement le personnel soignant et les scientifiques, une autre ombre plane sur le monde entier. Ce 31 mars 2020, un communiqué alarmant a été publié conjointement par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ainsi que l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Évoquant un risque de pénurie alimentaire à l’échelle mondiale, les dirigeants de ces trois organisations sont inquiets. Selon eux, le ralentissement de la circulation des travailleurs de l’industrie agricole et alimentaire est un problème. Même constat concernant les retards aux frontières au niveau des containers, ce qui entraîne un gâchis de produits périssables et une hausse du gaspillage alimentaire.

containers
Crédit : pngcm03 / Pixabay

Ces derniers temps nous soulignons la pénurie de masques de protection mais aussi les risques concernant d’autres industries comme celle des préservatifs. Toutefois, une paralysie du marché mondial de l’alimentaire pourrait avoir des conséquences désastreuses alors que, chaque année, plus de 800 millions de personnes sont sous-alimentées.

Quelles recommandations ?

Pour l’OMS, l’OMC et la FAO, il apparaît vital d’assurer les échanges commerciaux. Il semble qu’il s’agisse du seul moyen d’éviter la pénurie alimentaire mondiale. Le maintien de la disponibilité des produits alimentaires est indispensable, en particulier envers les personnes les plus vulnérables. Il est également question de rendre disponibles les informations au niveau des mesures commerciales liées à l’alimentation. Ces informations doivent également concerner les niveaux de production alimentaire, les stocks ainsi que les prix.

Surtout, les organisations insistent sur la nécessité de protéger les travailleurs du secteur de l’alimentaire. De la transformation à la vente, une grande partie de la chaîne doit faire l’objet d’une minimisation de la propagation du virus. Là encore, il s’agit d’assurer le maintien de l’approvisionnement alimentaire.

Il y a quelques jours, nous évoquions l’existence de tensions en France dans certains secteurs vitaux pour l’approvisionnement alimentaire. Il s’agit de l’agriculture, la grande distribution ainsi que les transporteurs. Là encore, la pénurie de main-d’œuvre menace en raison du confinement mais également du manque de protection des salariés face au coronavirus.