in

Covid-19 : une mauvaise santé bucco-dentaire augmente les risques de formes graves

Crédits : PxHere

Depuis l’arrivée de l’épidémie de coronavirus, certaines recherches tendent à affirmer qu’une mauvaise santé bucco-dentaire pouvait augmenter les risques d’attraper la Covid-19. Cette fois, des travaux menés aux États-Unis montrent que des patients ayant une maladie des gencives s’exposent davantage au développement d’une forme grave.

Problèmes bucco-dentaires et Covid ne font pas bon ménage

La parodontite est une maladie chronique inflammatoire buccale qui détruit de manière progressive l’appareil de support des dents. Généralement, il s’agit d’une aggravation de la gingivite qui, en l’absence de traitement, peut conduire à un déchaussement et à la perte des dents. Qu’il s’agisse de parodontite ou d’autres problèmes bucco-dentaires, il semble que l’association avec la Covid-19 représente un certain danger.

Publiée en juin 2021 dans le Journal of Dental Research, une étude stipule en effet que les patients Covid ayant également une maladie des gencives sont 3,5 fois plus susceptibles d’être admis en soins intensifs. Ils sont également 4,5 fois plus susceptibles de devoir être mis sous ventilateur et neuf fois plus susceptibles de mourir de la Covid-19.

Rappelons qu’une hygiène bucco-dentaire déficiente augmente les risques de surinfection. Les bactéries de la bouche deviennent plus agressives, et peuvent plus facilement atteindre les voies respiratoires et les poumons après inhalation.

Une protéine immunitaire en cause

Comme l’expliquent les scientifiques de l’Université de Brasília (Brésil), la parodontite augmente les niveaux d’une protéine immunitaire en particulier : l’interleukine-6 (IL-6). Une inflammation des gencives peut se produire en conséquence, un mal capable de toucher également les poumons et les vaisseaux sanguins. Or, en examinant plusieurs études, les chercheurs ont découvert que chez les patients ayant un fort niveau d’IL-6 (soit plus de quatre-vingts picogrammes par millilitre), les risques de développer un syndrome de détresse respiratoire, et donc de finir en réanimation ou sous assistance respiratoire, sont plus importants.

schéma hygiène dentaire covid
Crédits : Université de Brasília / Journal of Dental Research

Les chercheurs indiquent que pour combattre les bactéries plus agressives en cas de mauvaise santé bucco-dentaire, le corps accélère la production de cellules immunitaires dont l’IL-6. Or, cela va souvent de pair avec une maladie chronique des gencives dans le cas des personnes qui génétiquement, sont davantage susceptibles d’avoir de fort niveau de ces cellules. De plus, l’IL-6 fait partie des « pires » protéines du genre. Elle est impliquée dans la destruction des os et des tissus, mais aussi d’une entrave de la dilatation des vaisseaux sanguins pouvant notamment causer de l’hypertension artérielle.

L’IL-6 fait également partie des cytokines, un groupe de cellules immunitaires en particulier. Or, ces cellules jouent un rôle dans les orages de cytokines caractérisant les formes graves de Covid-19. Il s’agit d’une réaction excessive du système immunitaire qui pourrait être à l’origine des complications provenant de l’infection au coronavirus selon divers travaux. Autrement dit, le virus lui-même ne détruit pas les poumons du patient, car en réalité, ses propres défenses immunitaires n’attaquent pas dans la bonne direction.