in

Covid-19 : quand une agence de santé publique recommandait la masturbation

Crédits : PxHere

Aux États-Unis, l’an dernier, l’agence de Santé publique de New York formulait une recommandation plutôt étonnante. En effet, aux personnes craignant la contamination pendant le sexe, elle conseillait la masturbation. À l’heure où les relations amoureuses sont plus que jamais compliquées, cette recommandation encore valable aujourd’hui signifie que nous sommes d’un point de vue personnel, notre partenaire le plus sûr.

Une recommandation très sérieuse

Chacun d’entre nous l’aura noté : l’actuelle pandémie de Covid-19 a tout compliqué, même nos relations amoureuses. Que nous soyons en couple ou célibataire, nous sommes tous pratiquement logés à la même enseigne. Les mesures de confinement, couvre-feu et autres restrictions de déplacement ont mis à mal ce type de relation. Certaines pratiques telles que le télétravail y ont également contribué. Selon de récents travaux, prendre l’habitude de travailler dans sa chambre serait en effet néfaste pour la sexualité en plus du sommeil.

Saviez-vous que dès la survenue de l’épidémie aux États-Unis il y a environ un an, l’agence de Santé de New York avait formulé une recommandation assez surprenante ? Comme l’expliquait le New York Daily News fin mars 2020, cette agence conseillait tout bonnement de s’adonner à la masturbation. Or, cette recommandation était tout sauf une blague.

orgasme sexe amour
Crédits : iStock

Encore valable actuellement

Dans le monde, la peur s’était emparée d’un nombre incalculable de citoyens confrontés au coronavirus. Le fait est que la distanciation sociale ne prend pas en compte nos besoins sexuels et que beaucoup craignaient la contamination. L’agence de Santé de New York avait alors fait par d’un tout nouveau slogan : “Vous êtes votre partenaire sexuel le plus sûr”. L’objectif était de continuer à avoir une vie sexuelle tout en évitant les contaminations. Il s’agissait également de permettre à des couples séparés par la distance de continuer à maintenir leur désir, à grand renfort d’appels vidéo et de sex-toys, dont les ventes ont d’ailleurs augmenté de façon considérable. À l’époque, la masturbation semblait être l’option la plus sûre et peut encore l’être aujourd’hui, au vu de l’état de la situation.

Même chose pour les célibataires, alors que les bars et autres discothèques étaient et sont encore fermés. En effet, le couvre-feu est toujours en vigueur, notamment en France. Le préfet des Alpes-Maritimes a même tout récemment annoncé un confinement en vigueur durant le week-end sur le littoral du département. Enfin, rappelons que les tests se sont démocratisés et la campagne de vaccination est en cours. Certains couples se sont donc peut-être détendus depuis quelques semaines. Néanmoins, la vigilance reste de mise, surtout pour les célibataires. Ces derniers doivent ainsi respecter les mesures tout en prenant leur mal en patience.