in

Covid-19 : Moderna annonce un vaccin efficace à 94.5 %

Crédits : Pikist

La société de biotechnologie américaine Moderna a annoncé, ce lundi 16 novembre, que son candidat vaccin contre le Covid-19 était efficace à 94,5%. L’annonce intervient une semaine après celle des laboratoires Pfizer et BioNTech.

Si plus d’une centaine de vaccins sont actuellement en cours de développement, seuls quelques-uns en sont au stade de phase 3 de leurs essais, la dernière étape avant la demande d’autorisation de mise sur le marché. Parmi eux figure celui du laboratoire Pfizer, qui collabore avec la société de biotechnologie allemande Biontech BioNTech. Et les nouvelles sont bonnes. Il y a quelques jours, les deux sociétés ont en effet annoncé que leur candidat vaccin est “efficace à 90 %”.

Naturellement, la prudence est de mise. En effet, on ne sait pas toujours si ce potentiel vaccin est capable de prévenir les cas graves ou mortels de la Covid-19. Ces premières données d’essai n’indiquent également pas si le vaccin pourrait prévenir une infection asymptomatique. Enfin, nous n’avons à ce jour pas assez de recul pour estimer les risques d’effets secondaires indésirables à moyen et long termes.

Ceci dit, l’annonce a suscité beaucoup d’espoir à travers le monde, laissant entrevoir un possible “bout du tunnel”. De fait, les deux laboratoires ont fait une incroyable opération boursière.

vaccin
Crédits : fotoblend/pixabay

Un vaccin efficace à 94,5%

Mais Pfizer et Biontech ne sont pas les seuls dans la course. Le laboratoire Moderna, qui avait déjà révélé des résultats encourageants pour la phase 1 de l’essai de son vaccin, vient d’ailleurs d’annoncer que ce même candidat au vaccin contre le Covid-19 était efficace à 94,5% pour réduire le risque de contracter la maladie. Le laboratoire signale plus précisément que 90 participants du groupe placebo ont attrapé le Covid-19, contre seulement cinq dans le groupe vacciné.

Moderna souligne également qu’aucun “malade grave” du Covid-19 n’a été enregistré parmi les personnes vaccinées, contre 11 dans le groupe placebo. Toujours selon le communiqué, entre 9% et 10% des personnes vaccinées ont essuyé quelques effets secondaires après la seconde dose, tels que de la fatigue, des courbatures ou des rougeurs autour du point d’injection.

Si ce niveau d’efficacité était généralisé, il s’agirait de l’un des vaccins les plus “actifs”, comparable à celui contre la rougeole, efficace à 97% en deux doses, selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC).

C’est un moment charnière dans le développement de notre candidat vaccin contre le Covid-19“, s’est réjoui le patron de Moderna, Stéphane Bancel. “Cette analyse intérimaire positive issue de notre essai de phase 3 nous donne les premières indications cliniques que notre vaccin peut prévenir la maladie du Covid-19, y compris la forme grave“.

Néanmoins, là encore, la prudence est de mise. Ces résultats sont en effet préliminaires et n’ont pas encore été évalués par des pairs. Plus de 30 000 participants participent toujours à cet essai débuté en juillet dernier. Ceci dit, tout comme l’a fait Pfizer, Moderna prévoit également de faire une demande d’autorisation de mise sur le marché “dans les prochaines semaines” aux Etats-Unis.