in

Covid-19 : l’Europe à l’arrêt, plus de 1 000 morts en Italie, le point sur l’épidémie

Crédits : iStock

Face à la montée du nombre de cas de coronavirus Covid-19, le président Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des crèches et établissements scolaires, dans la foulée de nombreux pays européens. Les bourses ont fait le grand plongeons jeudi, parfois à des niveaux historiques, le CAC 40 perdant ainsi plus de 12% et la bourse de Milan presque 17%.

Les écoles fermées en France

Le dernier bilan de la Direction générale de la Santé (DGS) fait état de 2 876 cas de Covid-19 pour 61 décès en France. Parmi les malades, il y a 129 cas graves. Dans son allocution de ce jeudi 12 mars 2020, le président Emmanuel Macron n’a pas déclaré le stade 3 de l’épidémie, comme l’on pouvait s’y attendre, mais des mesures plus drastiques pour freiner la propagation du virus.

Suivi par plus de 20 millions de téléspectateurs (un record), le chef de l’État a ainsi annoncé la fermeture de toutes les crèches, écoles, collèges, lycées, et universités (voir en fin d’article). Cette mesure entrera en vigueur dès le lundi 16 mars et ce jusqu’à nouvel ordre. Il faut savoir que d’autres ont pris une décision similaire en Europe : l’Italie bien sûr, mais aussi la Grèce, la Pologne, l’Irlande, la Norvège, la Belgique, le Luxembourg, le Portugal ainsi que le Danemark. Certains d’entre-eux comme l’Italie et la Belgique ont également fermé les restaurants et café.

Autres mesures annoncées, la limitation des déplacements, la protection des personnes de plus de 70 ans, la prolongation de la trêve hivernale pour une durée de 2 mois et un renforcement des mesures de chômage partiel pour les entreprises.

La barre des 1 000 décès franchie en Italie

En Italie – placée en quarantaine depuis quelques jours – le bilan fait désormais état de 15 000 cas pour plus d’un millier de décès. Le quotidien Ouest France a donné la parole à un contact confiné à Rome, la capitale du pays. Selon lui, la France prend le même chemin que l’Italie, des propos confirmés par des médecins qui indiquent que la propagation du virus en France est tout aussi rapide, mais en décalage de quelques jours.

Dans ce pays entièrement confiné, seuls les épiceries, supermarchés et pharmacies restent ouverts. Par ailleurs, on note la présence en nombre de personnes portant des masques de protection. Citons également le témoignage de Daniele Macchini, docteur de l’hôpital Humanitas Gavazzeni à Bergame (Lombardie). Ce récit évoquant la situation sur le terrain en Italie pourrait servir aux pays dans lesquels la situation prend le même tournant.

carte 11 mars coronavirus
Crédits : Johns Hopkins University (JHU)

Ailleurs dans le monde

Désormais, l’épidémie compte plus de 135 000 cas pour environ 5 000 décès, et ce dans une centaine de pays, confirmant encore un peu plus son statut de pandémie à l’échelle mondiale. Si l’Italie reste le second pays le plus touché, la situation en Iran ne s’arrange guère. En effet, ce pays du Moyen-Orient compte désormais 10 075 cas pour 429 décès. En Europe, l’Espagne vient de dépasser la France et compte depuis hier 2 965 cas pour 84 décès. Citons également l’Allemagne (2 700 cas / 3 décès) et la Suisse (860 cas / 6 décès).

Les États-Unis, ayant déjà interdit l’entrée aux ressortissants de l’UE, comptent aujourd’hui 1 530 cas pour 38 décès. D’ailleurs selon RFI, des experts alimentent une polémique autour du manque de tests de dépistage dans ce pays.

L’espoir nous vient des premiers pays touchés, la Chine et la Corée du Sud confirmant un ralentissement de l’épidémie.

Voici l’allocution d’Emmanuel Macron du 12 mars 2020 :

Articles liés :

Covid-19 : les animaux domestiques ou d’élevage peuvent-ils transmettre le virus ?

CARTE : la propagation mondiale du coronavirus en temps réel

Wuhan : un service hospitalier entièrement robotisé pour limiter la propagation du coronavirus