in

Covid-19 : les images radar témoignent de l’effondrement du trafic aérien en France

Crédits : Capture d'écran Twitter

Le site spécialisé FlightRadar24 nous permet de constater un effondrement sans précédent du trafic aérien en France.

Les mesures strictes de confinement mises en place pour lutter contre la propagation du Covid-19, qui touchent aujourd’hui près de la moitié de la population mondiale, ont forcé des millions de voyageurs à annuler leurs déplacements en avion. En réponse à cette chute de la demande, et à l’heure où la “bonne santé” de l’environnement est au coeur des préoccupations, la Commission européenne a également décidé de ne plus obliger les compagnies aériennes à faire voler leurs avions à vide.

Résultat, on observe aujourd’hui une baisse sans précédent du trafic aérien. Vous l’avez peut-être d’ailleurs remarqué  : il y a beaucoup moins d’avions qui passent au-dessus de vos têtes depuis quelques jours.

La situation est telle que, il y a quelques jours, le groupe ADP a même du annoncé la fermeture complète de l’aéroport d’Orly au trafic commercial à compter du 31 mars. À compter de mercredi, les quelques vols qui subsisteront encore à Paris seront tous concentrés sur deux terminaux de Roissy-CDG. “L’effondrement du trafic plus prononcé chaque jour, nous a contraints à prendre cette décision“, a commenté le directeur exécutif du groupe, Edward Arkwright.

Le 25 mars dernier, l’activité avait en effet déjà chuté de plus de 92 % à Orly et de 89 % à Roissy-CDG.

Les images parlent d’elles-même

Cet effondrement brutal de l’activité est également visible sur les images radar du site Flightradar24, qui suit en temps réel l’évolution du trafic aérien dans le monde.

Comme on peut le constater ci-dessous, le 26 mars dernier à 8h45 (heure de pointe dans le ciel), le site n’affichait que quelques avions. Les seuls appareils visibles ici sont ceux qui arrivent de l’étranger ou qui traversent l’espace aérien français pour se rendre dans d’autres pays.

avions trafic aérien
Crédits : Flightradar24

Et voilà les vols au-dessus de la France il y a un an, le 27 mars 2019, toujours à 8h45 :

trafic aérien
Crédits : Flightradar24

Cette carte est encore plus éloquente. On y voit l’état du trafic aérien au-dessus de l’Europe le 8 mars dernier à 19h40, comparé à l’état du trafic enregistré le 28 mars à la même heure:

Cet effondrement du trafic aérien ne sera bien évidemment pas sans conséquences pour les compagnies. L’association internationale du transport aérien (IATA) estime la perte de chiffre d’affaires pour celles opérant en France à 12 milliards de dollars (10,89 milliards d’euros) pour l’année 2020, peut-on lire dans La Tribune.

Au niveau européen cette crise sans précédent pourrait faire perdre aux compagnies européennes plus de 76 milliards de dollars (69 milliards d’euros) en 2020. Ce qui représente une baisse de 46% par rapport à 2019.

Source