in

Covid-19 : les aéroports pourraient ressembler à de gigantesques casinos !

Crédits : LAX Airport Icon / Wikipedia

En raison de la pandémie actuelle, le visage des aéroports devrait changer. Il est question d’un nouveau modèle caractérisé par un espace ouvert, sans cloisons où la technologie se chargerait entièrement de la sécurité et de l’embarquement des passagers.

Réaménager les aéroports

Alors que les aéroports du monde reprennent progressivement leur activité, le tourisme ne devrait faire pleinement son retour qu’en 2023. Dans un article publié par Bloomberg le 6 août 2020, il est question de l’opportunité que constitue l’actuelle faible fréquentation des aéroports pour procéder à des aménagements.

Le média étasunien a interrogé Matthew Johnson, un expert aidant à la rénovation de l’aéroport international de Los Angeles (LAX). À l’origine, l’aéroport suit un plan en “X”, recevant les voyageurs vers un portail encombré avant de les dispatcher vers leurs portes respectives. Il s’agit d’un schéma largement mis en place après les attentats terroristes du World Trade Center en 2001.

Le fait est que l’actuelle pandémie de coronavirus SARS-CoV-2 nécessite des changements importants. L’objectif est évidemment de s’adapter aux conditions liées à ce virus qui n’est visiblement pas prêt de disparaître. Ainsi, il s’avère nécessaire de réaménager l’espace intérieur des aéroports.

Fluidité et discrétion

Selon Matthew Johnson, le nouveau modèle dont il est ici question concerne un espace ouvert, sans cloisons à la manière des casinos. Ce modèle signera la fin des lignes de sécurité, car tout devrait être assuré par des technologies de pointe. Il est notamment question de scanners d’iris et autres rayons X. Surtout, le nouveau modèle se place sous le signe de la fluidité et de la discrétion. Aucune contrainte physique ne devrait restreindre l’accès des voyageurs. Il sera même possible de se faire livrer de la nourriture depuis les sièges d’attente !

aeroport LAX los angeles
Crédits : LAX Airport / Wikipedia

Par ailleurs, le modèle évoque l’absence d’écrans et de comptoirs d’enregistrement. En effet, il est question de l’utilisation du smartphone durant tout le processus, en partant de l’étiquetage des bagages jusqu’à l’enregistrement. Ainsi, plus besoin de montrer son passeport et sa carte d’embarquement puisque tout devrait être contrôlé via la reconnaissance faciale.

Bloomberg évoque également la circulation de robots autonomes ayant pour mission de désinfecter les surfaces. Ces mêmes robots pourraient également repérer les personnes ne portant pas de masque. Citons également la présence de caméras thermiques capables de détecter les personnes ayant une température anormale.

Enfin, des designers se sont récemment intéressés non pas à l’intérieur des aéroports, mais à celui des avions. Le studio PriestmanGoode a travaillé sur l’amélioration de l’espace personnel, de l’hygiène ainsi que sur une réduction du stress des passagers.