in ,

Covid-19 : le Missouri va exécuter un détenu en respectant la distanciation sociale

Crédits : PxFuel

En raison de l’épidémie actuelle de Covid-19, plusieurs États américains ont reporté leurs exécutions. Toutefois, un seul ne l’a pas entendu de cette oreille : le Missouri. Son gouverneur est en effet le seul à avoir refusé un tel report. La première exécution depuis le début de l’épidémie de coronavirus aura donc lieu très bientôt.

Pas de report malgré le Covid-19

Avec plus de 4,5 millions de cas pour environ 310 000 décès, la pandémie de Covid-19 impacte tous les pans de notre civilisation. Or, si les prisons ont déjà été évoquées pour le risque que ces dernières présentent en matière de transmission, le sujet des exécutions n’a pas vraiment été mis en lumière dans les médias. Dans un article publié par Slate.com le 13 mai 2020, il est pourtant question de la première exécution depuis le début de la pandémie. Celle-ci se déroulera le 19 mai 2020 dans le Missouri, un état dont le gouverneur Mike Parson est le seul des États-Unis à avoir refusé un quelconque report.

Le détenu concerné est Walter Barton, condamné pour le meurtre d’une dame de 81 ans en 1991. Pour son avocat, le condamné est innocent et les preuves ne seraient pas fiables. Walter Barton a été jugé cinq fois pour ce meurtre entre 1993 et 2006 et a été condamné seulement lors du cinquième jugement, preuve que l’État a eu du mal à convaincre le jury.

prison cellule
Crédits : Pikist

Un gouverneur obstiné

L’avocat de Walter Barton a porté réclamation afin de repousser la date de l’exécution. L’intéressé a évoqué des risques de transmission liés à un tel rassemblement de personnes. Toutefois, le gouverneur Mike Parson n’a pas répondu favorablement à cette requête. Il semble que l’élu soit absolument déterminé à faire revenir son État à la vie normale après deux mois de confinement. D’ailleurs, celui-ci a autorisé la réouverture des entreprises et a refusé de légiférer pour rendre le port du masque obligatoire. Néanmoins, il faut savoir que tout cela se fait alors que le Missouri connaît en ce moment une flambée de cas de Covid-19 plutôt préoccupante.

En tout cas, l’État exécutera bien Walter Barton ce 19 mai, que ce dernier soit innocent ou non. Les responsables ont prévu des mesures exceptionnelles, conformément aux règles de distanciation sociale et d’hygiène. Les personnes qui assisteront à l’exécution verront leur température contrôlée à l’entrée. De plus, les trois salles prévues pour accueillir le public (famille, médias etc.) auront une capacité limitée. Ceci permettra de respecter les distances de sécurité. Évidemment, il y aura la présence de masques de protection et de gel hydroalcoolique.