in

Covid-19 : l’appel de l’Académie de médecine, près d’un million de cas aux États-Unis, le point sur l’épidémie

Crédits : Johns Hopkins University (JHU)

Chaque jour qui passe confirme à quel point la gestion de la pandémie se révèle particulièrement difficile dans bon nombre de pays. En France, l’Académie de médecine s’est exprimée sur le port du masque. Aux États-Unis, les personnes non assurées seront soignées, mais le pays doit redémarrer selon Donald Trump.

Le masque pour tous en France

Au soir du 22 avril 2020, le bilan de l’épidémie de Covid-19 en France faisait état de 157 135 cas pour 21 373 décès. Comme l’explique Ouest-France, le nombre de décès journaliers reste très important. Toutefois, la pression sur les hôpitaux continue de s’alléger tout en restant assez forte. Si les hôpitaux gardent aujourd’hui 5 218 patients en réanimation, il y en avait tout de même environ 2 000 de plus il y a deux semaines. Il s’agit donc d’une lente décrue et il semble que nous soyons sur la bonne voie.

Pour continuer à lutter contre la progression de la maladie, l’Académie nationale de médecine a d’ailleurs fait une déclaration à destination des citoyens français, prônant notamment le masque pour tous. Il incombe à n’importe qui de porter un masque dès lors qu’il devient question de sortir de chez soi. Même s’il s’agit d’un masque en tissu artisanal, il ne faut pas attendre l’après 11 mai pour le porter. Par ailleurs, l’académie rappelle des choses élémentaires comme le fait que le seul moyen de lutte consiste à empêcher la transmission du virus de personne à personne. Il s’agit aussi ne pas restreindre le port du masque aux seuls transports en commun.

covid
Crédits : PIRO4D/pixabay

États-Unis : entre catastrophe et redémarrage

Aux États-Unis, le bilan est toujours sérieux. Au soir du 22 avril 2020, il était question de plus de 840 000 cas confirmés pour plus de 46 500 décès. De très loin, les États-Unis sont le pays comptant le plus de décès liés à la pandémie de Covid-19. Selon le quotidien canadien La Presse, l’État de New York – épicentre de l’épidémie – semble avoir toutefois passé le pire. Par ailleurs, plus de 4,5 millions de personnes ont été testées dans le pays.

Citons également ICI Radio Canada, ayant évoqué un plan qui devrait rassurer les plus démunis aux États-Unis. En effet, l’administration Trump a indiqué vouloir financer les soins des patients non assurés. Fidèle à lui-même, le président étasunien a néanmoins déclaré que le pays devait absolument redémarrer. Toutefois, ce dernier a laissé la responsabilité de la décision aux gouverneurs des États. Ainsi, dans les États les moins touchés, la décision a été prise de relâcher les règles de distanciation sociale.

Ailleurs dans le monde

En Europe, l’Italie, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni comptent ensemble plus de 685 000 cas pour environ 85 000 décès. Citons au passage une situation alarmante en Turquie, comptant près de 100 000 cas pour 2 376 décès officiels.

D’autres pays laissent craindre le pire comme l’Inde (21 370 cas / 681 décès), dont on connaît les problèmes de salubrité et de surpopulation. Citons également le Brésil, dont le bilan s’alourdit vite (46 182 / 2 924). Enfin, si l’Afrique reste le continent le moins touché, la peur d’une explosion des cas est très présente.