in

Covid-19 : la Maison Blanche prévoit entre 100 000 et 200 000 morts aux États-Unis

Crédits : iXimus/Pixabay

Le Président américain Donald Trump a récemment déclaré que la pandémie de Covid-19 pourrait faire entre 100 000 et 200 000 morts aux États-Unis.

Au 1er avril, les données de l’Université Johns Hopkins ont enregistré plus de 870 000 cas de Covid-19 dans le monde, et recensé plus de 43 000 décès. Avec plus de 190 000 cas et 4 000 décès signalés, les États-Unis sont devenus en quelques jours seulement le nouvel épicentre de la pandémie devant la Chine et l’Italie. La ville de New-York, qui concentre à elle seule plus de 70 000 cas positifs, est d’ailleurs considérée par les spécialistes comme une véritable bombe à retardement.

Ça va être deux semaines très douloureuses”

Et la situation ne va pas aller en s’améliorant. En s’appuyant sur des modèles statistiques basés sur le comportement du virus à New York et à l’étranger, un groupe d’experts de la Maison Blanche, dirigé par le Dr Anthony Fauci, vient d’estimer que dans le meilleur des cas, la pandémie de Covid-19 devrait faire entre 100 000 et 200 000 morts aux États-Unis. Le nombre de décès devraient également atteindre un pic au cours des deux prochaines semaines, a t-on appris.

L’annonce a été faite ce mardi par le Président Trump lui-même, lors d’une conférence de presse. “Ça va être deux semaines très douloureuses, très très douloureuses“, a t-il déclaré à l’audience.

Une autre conseillère de Donald Trump sur le coronavirus, la Dr Deborah Birx, a également prévenu que l’ensemble du pays devait se préparer au pire. “Aucun État ne sera épargné, a-t-elle expliqué sur NBC, ajoutant que chaque métropole devrait désormais “envisager la possibilité d’une crise équivalente à celle de New York, et faire dès maintenant tout ce qu’elle peut pour l’en empêcher“.

De nouveaux “points chauds” commencent d’ailleurs à apparaitre à travers le pays. Les états du New Jersey, de la Floride, ou de la Louisiane commencent notamment à être durement touchés.

covid
Crédits : geralt/pixabay

Des projections fiables

Des chercheurs indépendants ont également déclaré que les modèles utilisés par les experts de la Maison Blanche étaient solides. À l’instar de Bill Hanage, professeur agrégé d’épidémiologie à la Harvard TH Chan School of Public Health, qui a estimé la projection (entre 100 000 et 200 000 morts) “raisonnable”.

Les modélisations ne sont bien évidemment pas des prévisions à toute épreuve. “Contrairement à la météo, nous avons ici le pouvoir d’influencer le résultat, a déclaré à Vox Caitlin Rivers, du Johns Hopkins Center for Health Security. Nos actions collectives au cours de ces prochaines semaines – comme appliquer la distanciation sociale, ou le fait de renforcer les systèmes de santé – pourraient affecter les résultats dans le bon sens“.

Source