in

Covid-19 : certaines personnes bénéficieraient d’une immunité génétique

Crédits : TheDigitalArtist/Pixabay

Des chercheurs internationaux estiment que certaines personnes seraient la clé du traitement le plus efficace contre le coronavirus SARS-CoV-2. En effet, elles auraient une immunité génétique pouvant peut-être permettre de développer un traitement inédit contre la Covid-19.

Une spécificité à exploiter contre la Covid-19

En septembre 2021, nous évoquions le terme « immunité surhumaine » concernant certains malades du coronavirus SARS-CoV-2. Ces derniers développent des anticorps très puissants, mais aussi très polyvalents capables de venir à bout du virus et de plusieurs de ses variants. Dans une lignée assez similaire, une publication dans la revue Nature Immunology du 18 octobre 2021 détaille la possibilité d’une immunité génétique.

Émanant de chercheurs de différents pays spécialistes en immunologie, en maladies infectieuses et en génétique, la publication évoque une spécificité à exploiter chez les individus asymptomatiques qui auraient en quelque sorte gagné à la loterie de l’énorme variabilité interindividuelle des infections au coronavirus. Or, ces dernières vont des infections asymptomatiques aux maladies potentiellement mortelles.

Les scientifiques sont à l’origine d’une initiative mondiale ayant pour objectif de disséquer la base génétique humaine de la résistance à l’infection par le SARS-CoV-2. Selon eux, la variabilité clinique de la réponse à l’infection pourrait trouver réponse dans certains facteurs génétiques humains. Leur hypothèse ? Dans certaines familles, tout le monde a été infecté sauf une seule personne. Ainsi, il est possible que certains individus fortement exposés soient résistants à l’infection.

covid
Crédits : jarmoluk/Pixabay

Les asymptomatiques détiendraient la clé

Les vaccins ont fait leur apparition assez rapidement pour tenter d’endiguer la pandémie de Covid-19. Depuis peu, il est également question de pilules anti Covid-19 fabriquées par le laboratoire étasunien Merck & Co. Toutefois, les chercheurs de l’étude estiment que les personnes potentiellement immunisées génétiquement ont la clé permettant l’élaboration du traitement le plus efficace contre le virus.

Il faut savoir que les immunités naturelles ont constamment fait l’objet d’études dans le but de trouver des traitements. Ce fut par exemple le cas pour le VIH. Malgré une méconnaissance des bases génétiques et immunologiques humaines de la résistance innée au SARS-CoV-2, les personnes asymptomatiques incarnent une preuve suffisante pour se focaliser sur ce champ de recherche.

Les experts ont d’ores et déjà mis au point un processus dans le cadre du projet Covid Human Genetic Effort. Tout d’abord, le but est de trouver des personnes non infectées au sein de familles touchées par le virus. Ensuite, ils exposeront les volontaires à des patients Covid-19 sans aucune protection. Cette exposition devrait durer une heure par jour, et ce, pendant trois à cinq jours. Il s’agira après cela d’évaluer les réponses des lymphocytes T spécifiques au SARS-CoV-2 chez les individus candidats résistants ainsi que chez les personnes infectées par le virus. Pas moins de 4 000 personnes ont déjà donné leur accord pour mener ces travaux.