in ,

Covid-19 : Honda veut équiper ses véhicules d’un “masque anti-virus” !

Crédits : Honda

L’actuelle pandémie de coronavirus semble également faire réfléchir les constructeurs automobiles. Le japonais Honda affirme avoir mis au point un genre de masque à destination de ses véhicules. Il s’agit d’un filtre à air dont la mission est de bloquer les microparticules capables de pénétrer puis circuler dans l’habitacle.

Une innovation plutôt étonnante

Dans les automobiles, il n’est pas rare de voir les gens porter un masque, voire des gants. Par ailleurs, respecter la distanciation sociale dans l’habitacle d’une voiture est quasiment impossible. Selon un article publié par SlashGear le 4 janvier 2021, le constructeur nippon Honda a dévoilé une innovation plutôt étonnante. En effet, il est question d’un “masque antivirus” à destination de ses véhicules. Son nom ? Kurumaku.

Évidemment, il ne faudra pas s’attendre à voir prochainement un véhicule de cette marque arborant un masque chirurgical géant. En réalité, il s’agit d’un filtre supplémentaire que les ingénieurs ont ajouté à l’habituel système de ventilation. Celui-ci utilise un traitement de conversion chimique au phosphate de zinc. Mais s’agit-il d’un excès de zèle de la part du constructeur ?

filtre Covid-19 Honda
Crédits : Honda

Prometteur pour la lutte contre le virus

Selon Honda, ce filtre est capable d’éliminer pas moins de 99,8 % des gouttelettes infectées flottant à l’intérieur d’une voiture, et ce, en seulement quinze minutes. En revanche, le système de ventilation devra absolument se trouver en mode recirculation. Le fabricant se distingue ainsi d’autres constructeurs, dont les systèmes empêchent l’entrée de virus de la taille de plus de 0,3 micron. Évoquons au passage le fait que le virus présent sur les surfaces devrait disparaître en une journée environ.

Honda affirmé que le filtre en question sera très bientôt disponible pour sa gamme de voitures N-Box Kei pour l’équivalent d’une cinquantaine d’euros. Toutefois, les autres véhicules de la marque pourraient aussi en être équipés dans un avenir proche. Par ailleurs, le nouveau filtre devra faire l’objet d’un remplacement chaque année ou du moins tous les 15 000 km. Alors que l’actuelle pandémie devrait encore perdurer en 2021, ce type d’outils supplémentaires peut évidemment contribuer à lutter contre la propagation du coronavirus.

La dernière fois qu’il était à la fois question d’automobile et de coronavirus, ce fut en avril 2020. En Chine, les autorités sanitaires avaient déployé une petite voiture autonome. Équipée d’une caméra thermique, elle était capable de prendre à distance la température des passants dans la rue.