in

Covid-19 : des millionnaires demandent à être taxés davantage “pour guérir le monde”

Ben Cohen et Jerry Greenfield, les fondateurs de la marque Ben & Jerry's. Crédits : Steve Liss

Un groupe de 83 millionnaires a appelé, ce lundi, à taxer davantage les plus riches de la planète “immédiatement” et “de manière permanente” pour aider à “guérir le monde”.

La pandémie de Covid-19, qui a déjà officiellement touché près de 13 millions de personnes sur la planète et entraîné les décès de plus de 570 000 d’entre elles, selon les données de l’Université John Hopkins, a entraîné une récession historique à travers le monde.

Et pour cause, l’économie, plusieurs semaines durant, est en effet restée au point mort. Les gouvernements dépensent aujourd’hui des milliards dans le but de relancer la machine.

Selon l’OCDE, le recul du produit intérieur brut mondial devrait en effet atteindre au moins 6% cette année, et 7,6% en cas de deuxième vague épidémique, tandis que le rebond attendu pour 2021 serait de 5,2% sans retour du coronavirus, et de 2,8% avec.

Taxer les plus riches

Au regard de la situation économique de la planète, un groupe de 83 millionnaires appelle aujourd’hui à taxer davantage les plus riches : “Alors que le Covid-19 frappe le monde, les millionnaires comme nous avons un rôle essentiel à jouer pour guérir le monde”, peut-on lire dans une lettre ouverte publiée avant la réunion des ministres des Finances du G20 et du sommet européen extraordinaire sur la relance de l’UE cette semaine.

Parmi les signataires figurent notamment le cofondateur du géant américain des glaces Ben & Jerry’s, Jerry Greenfield, ou encore le britannique Richard Curtis, réalisateur de Coup de foudre à Notting Hill (1999) ou de Love actually (2003). Aucune fortune française ne semble – pour l’instant du moins – avoir participé à l’initiative.

covid millionnaires
Richard Curtis photographié en avril 2016 au Montclair Film Festival dans le New Jersey. Crédits : Neil Grabowsky/Wikipédia

“Nous avons de l’argent, beaucoup”

Nous ne sommes pas ceux qui soignent les malades dans les unités de soins intensifs. Nous ne conduisons pas les ambulances qui amènent les malades à l’hôpital. Nous ne sommes pas ceux qui regarnissent les rayons des épiceries ou qui délivrent de la nourriture de porte à porte, peut-on lire encore, écrit encore ce groupe qui se baptise Millionaires for Humanity, sur un site internet éponyme.

Mais nous avons de l’argent, beaucoup. Et nous avons absolument besoin d’argent maintenant et nous continuerons à en avoir besoin dans les années à venir” pour se remettre de la crise, dont l’incidence “durera des dizaines d’années” et pourrait “pousser un demi-milliard de personnes dans la pauvreté“.

À travers cette lettre, les signataires appellent les “gouvernements à augmenter les taxes de gens comme nous. Immédiatement, substantiellement et de manière permanente“.