in

Covid-19 : Décathlon réserve désormais ses masques de plongée aux soignants

Crédits : Capture d'écran Youtube

Le groupe Décathlon vient de retirer ses masques de plongée à la vente pour les distribuer aux soignants et patients en première ligne face au coronavirus.

De nombreux établissements hospitaliers font actuellement face à une pénurie de masques et de respirateurs pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Face à la difficulté, de nombreux soignants en Italie, en Espagne et en France ont eu l’idée il y a quelques jours d’utiliser les masques de plongée Easybreath fabriqués par Décathlon pour se protéger. Dans un article publié le 23 mars dernier, on apprenait que la société Isinnova avait également réussi à “bricoler” un respirateur en réadaptant ce type de masque de plongée grâce à une imprimante 3D.

Ces nouvelles enthousiastes devenues rapidement virales ont alors amené les responsables du groupe à tempérer les ardeurs des internautes.

Ces derniers jours, nous avons en effet été sollicités par des centres de recherche et des hôpitaux, “,pouvait-on lire le 25 mars dernier sur le compte Twitter de Décathlon. “Nous avons naturellement accepté de partager nos plans 3D et nos informations techniques aux projets les plus sérieux et avancés. […] Mais nous rappelons que l’Easybreath est un masque qui a été conçu uniquement pour faire du snorkeling. Nous ne sommes pas médecins et nous n’avons pas les compétences pour appuyer un usage dans le domaine médical“.

Si l’on voit des projets aboutir, et que des hôpitaux nous confirment que certains tests fonctionnent, alors nous vous tiendrons informés“, pouvait-on lire dans un autre tweet. “Mais en attendant, faites attention aux informations non sourcées et non vérifiées relayées sur les réseaux sociaux ces derniers jours“.

décathlon
Le masque Easybreath. Crédits : Décathlon

Du snorkeling au milieu hospitalier

Cependant, tout s’est ensuite accéléré. Des tests ont en effet depuis validé le prototype imaginé par la société Isinnova. Face au manque de moyens toujours plus croissants, plusieurs hôpitaux ont également de nouveau contacté Décathlon dans le but de se procurer des masques Easybreath. En réponse à la demande, le groupe a donc finalement décidé de bloquer la vente de ses masques “afin de réserver tout le stock disponible pour le donner au personnel soignant“.

Plus de 30 000 masques (ainsi que 30 000 lunettes de piscine) seront ainsi prochainement distribués dans les établissements français qui en ont émis le besoin. “Si vous représentez un hôpital, ou faites partie du personnel soignant ou de secours, vous pouvez également nous adresser vos demandes de dons à cette adresse : easybreath-covid19@decathlon.com”, ajoute sur Tweeter le community manager du groupe.

Source