in

Covid-19 : de nombreux couples ont volé en éclats depuis le début de l’épidémie

Crédits : PxHere

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le nombre de personnes en séparation ou instance de divorce est en augmentation. Il semble que la crise sanitaire et économique provoque chez certains couples une véritable cassure. Comment expliquer cela ?

Davantage de femmes demandent le divorce

L’actuelle pandémie est-elle un facteur de cataclysme dans certains couples ? Dans un communiqué publié le 10 décembre 2020, le cabinet d’avocats britannique Stewarts affirme qu’entre juillet et octobre 2020, les demandes de divorce ont bondi de 122 % par rapport à la même période l’an dernier. Comment expliquer cette hausse ? Carly Kinch, avocate chez Stewarts estime que la pandémie de Covid-10 a exacerbé certains problèmes présents au sein des couples. Ceux-ci n’ont d’autre choix que de passer davantage de temps ensemble en raison du confinement et d’autres mesures telles que la distanciation sociale. Pour les couples déjà fragiles, la crise sanitaire représente malheureusement le coup de grâce.

Les avocats disent ne pas avoir été surpris par la hausse du nombre de demandes de divorce après le premier confinement au Royaume-Uni. Il est effectivement fréquent que des couples se séparent après de longs moments passés ensemble (ex : vacances). Si le confinement semble entre dans cette catégorie de longs moments, le niveau de pression est en revanche incomparable. De plus, les avocats ont souligné une différence notable se situant au niveau du nombre de femmes demandant le divorce. Effectivement, les femmes ont initié 76 % des nouveaux dossiers, contre 60 % sur la même période l’année dernière.

couple
Crédits : Free-Photos/Pixabay

Une tendance s’inscrivant dans la durée

Parmi les causes, nous retrouvons un partage inégal des tâches domestiques, et ce même dans les cas où les deux membres du couple se trouvaient en télétravail. Par ailleurs, même les couples les plus solides ont été dans l’obligation – face à la crise – de faire face à des problèmes en lien avec le confort, la stabilité et le rythme de vie. Lorsque l’on parle de crise sanitaire, il est logique d’évoquer la crise économique. Or, cette donnée joue un rôle très important dans la prise de décision d’une séparation ou d’un divorce. Par le passé et ce depuis la Seconde Guerre mondiale, les épisodes de récession économique ont fait augmenté le nombre de divorces.

Enfin, certains couples “survivent” et espèrent retrouver prochainement une vie normale. Néanmoins, les experts prédisent une longue période de récession synonyme de défi pour ces mêmes couples. Ainsi, les demandes de divorce pourraient continuer à affluer à un rythme important, et ce bien après la fin de la pandémie.