in

Covid-19 : cette simulation nous montre à quel point le port du masque est important en avion

Crédits : capture YouTube / Remy Decourt / Ansys

Les États et les compagnies aériennes se préparent actuellement à la reprise du trafic. Toutefois, de nombreuses précautions doivent être prises, dont le port du masque pour tous. Une récente simulation montre que, même durant le vol, le port du masque pourrait se révéler indispensable.

Porter un masque durant le vol

En mars 2020, nous évoquions l’effondrement du trafic aérien en France et dans le monde. Alors que les pays européens se déconfinent petit à petit, il est question d’un lent rétablissement du trafic aérien. Dernièrement, les pays de l’Union Européenne ont discuté de la mise en place de couloirs touristiques pour tenter de sauver la saison. Mais ceci sera impossible sans l’adoption de mesures strictes destinées à limiter la propagation du Covid-19.

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment publié des recommandations sur cette reprise du trafic aérien sur fond de Covid-19. Il y est notamment question du port permanent du masque de protection, et ce pendant toute la durée du vol. Pour mieux comprendre la nécessité de porter un masque dans l’avion, le spécialiste de la simulation numérique Ansys a réalisé une vidéo très intéressante (voir en fin d’article).

masque simulation
Crédits : capture YouTube / Remy Decourt / Ansys

Une simulation très parlante

Les images comparent les projections de gouttelettes des passages avec et sans masque. La simulation intègre également des modèles physiques complexes au niveau des flux d’air générés par le système de ventilation de l’avion. L’objectif ? Montrer la façon avec laquelle les particules en suspension se propagent entre les passagers. Et la vidéo montre que le port du masque permet de limiter la projection de gouttelettes. Lorsqu’un passager tousse ou éternue, le masque limite aussi très fortement la distance parcourue par les projections. Autrement dit, le risque de contamination est beaucoup moins important qu’en cas d’absence de masque.

Ansys avait déjà élaboré des simulations numériques en lien avec le Covid-19. Il y a peu, cette société a simulé l’efficacité de la désinfection robotisée par lumière UV. Cette technique, les géants Airbus et Boeing l’envisagent sérieusement afin d’éradiquer le Covid-19 de la cabine de leurs avions. Il s’agit des ultraviolets C (UV-C), caractérisés par une courte longueur d’ondes (280-100 nm). Or, ces UV-C ont déjà été évoqués aux États-Unis il y a quelques semaines dans le cadre d’une désinfection des lieux publics.

Voici la vidéo d’Ansys concernant le port du masque dans l’avion :