in

Covid-19 : cette région australienne s’est confinée après le mensonge d’un pizzaïolo

Crédits : dorindamartella0 / Pixabay

Récemment, l’Australie-Méridionale a confiné sa population plusieurs jours afin de lutter contre une souche supposée plus forte du coronavirus. En réalité, cette mesure a été prise à cause du mensonge d’un pizzaïolo à propos des circonstances de sa contamination.

En confinement après un témoignage

Aujourd’hui, le bilan Covid-19 de l’Australie est de 27 843 cas pour 907 décès, soit bien moins que certains pays comme les États-Unis, l’Inde et le Brésil. Néanmoins comme l’explique la BBC dans un article du 21 novembre 2020, la province d’Australie-Méridionale vient de subir un épisode de confinement. L’objectif des autorités était de lutter contre ce qui aurait pu être une nouvelle souche plus virulente du virus.

Le fait est que cette province australienne était plutôt épargnée par l’épidémie depuis avril. En revanche, les autorités ont dernièrement relevé 36 nouveaux cas, ce qui a fait craindre une recrudescence du virus. Toutefois, ce ne sont pas ces cas qui ont poussé les autorités à confiner la province. Un homme a en effet déclaré avoir attrapé le virus à cause d’une pizza.

Plus précisément, l’intéressé a expliqué avoir reçu une livraison de pizza en provenance d’un établissement où un autre individu avait été testé positif. Il s’agissait d’un agent de sécurité ayant préalablement contracté le virus dans un hôtel de quarantaine. Ainsi, les autorités ont paniqué et pensé avoir affaire à une souche plus virulente du virus, capable notamment de se diffuser au contact d’une simple boîte à pizza.

boite pizza
Crédits : PxFuel

Un mensonge lourd de conséquences

L’Australie-Méridionale vient de terminer son confinement de six jours, mais les autorités ont également mené une enquête. Or, l’homme en question avait délibérément menti. En réalité, celui-ci travaillait également comme pizzaïolo dans le même établissement et était donc en contact avec d’autres personnes infectées. Malheureusement, le mal état déjà fait. En effet, les magasins, restaurants, écoles, usines, etc. avaient fermé leurs portes et les deux millions d’habitants sont restés confinés.

Nous sommes absolument furieux des actions de cette personne et nous examinerons très attentivement les conséquences qui vont en résulter“, a déclaré Steven Marshall, à la tête de l’État d’Australie-Méridionale.

Cependant, la police locale a d’ores et déjà affirmé que l’homme ne fera pas l’objet de poursuites. En effet, il n’existe aucune sanction liée à un tel mensonge. Toutefois, un groupe de travail spécial sera mis en place. Ce dernier aura pour mission d’examiner les circonstances de l’incident et d’étudier si des lois ont été enfreintes.