in

Covid-19 : cet agriculteur a mis au point un désinfectant naturel et non polluant

Le désinfectant de Roland Garde fait déjà l'objet de nombreuses commandes Crédits : capture YouTube / France 3 régions

Dans le Puy-de-Dôme, un agriculteur à la retraite a mis au point un désinfectant naturel pour tuer le coronavirus. À l’origine, il s’agissait d’un moyen de désinfecter sa propre exploitation agricole, mais celui-ci pourrait être très efficace dans la lutte contre l’actuelle pandémie. Et si ce produit remplaçait l’actuel gel hydroalcoolique ?

Un produit naturel non polluant

Un « désinfectant naturel et écologique », voici comment Roland Garde a présenté son innovation dans un article du magazine La Montagne le 27 juillet 2020. Il faut dire que l’ancien agriculteur de Condat-en-Combraille (Puy-de-Dôme) a la cote depuis quelques semaines. En effet, son désinfectant jouit d’une certaine popularité dans la région.

Il est question d’une machine à désinfecter autonome fabriquant un liquide biocide naturel et non polluant. Ce mélange contient de l’eau et des pastilles de sel traitées par un système d’électrolyse. Portant le nom d’Aqua-Combrailles, le désinfectant intègre de l’anolyte neutre, un produit hautement biocide, sporicide, fongicide et germicide. Selon le retraité, le produit se vaporise sur les mains et n’importe quelle autre surface. En revanche, il n’y aurait aucun besoin de frotter.

gel désinfectant 2
Crédits : Gadini / Pixabay

Une alternative au gel hydroalcoolique

Roland Garde avait réfléchi à l’élaboration d’un tel produit en 2018. Son objectif était d’améliorer la désinfection des installations de l’exploitation agricole familiale. Ensuite, d’autres agriculteurs ont montré leur intérêt pour ce produit économique, facile d’utilisation et non polluant. Avec la crise sanitaire actuelle, les commandes affluent désormais de toute la région, surtout depuis le déconfinement. Comme l’explique France Info, le produit éradique le coronavirus en seulement trente secondes selon des analyses. Ainsi, des maisons de santé, Ephad, cabinets d’infirmières, écoles et même des cinémas et des gendarmeries ont déjà commandé le désinfectant en question.

Cette solution pourrait éventuellement remplacer le gel hydroalcoolique, très utilisé aujourd’hui. En revanche, il faut savoir qu’en raison de son fort taux d’alcool, ce gel peut fragiliser le film protecteur de notre peau en détruisant toutes les bactéries, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Dans un futur proche, le désinfectant de Roland Garde pourrait être diffusé à une échelle plus importante. Ce produit pourrait même s’intégrer facilement aux actuels robots et drones de décontamination.

Rappelons tout de même que le lavage et la désinfection des mains et des différentes surfaces est un des gestes barrières les plus efficaces pour limiter la propagation du coronavirus. Ce dernier n’est d’ailleurs pas prêt de s’en aller et continue sa progression. L’actuel bilan mondial de la pandémie est de 26 millions de cas pour plus de 860 000 décès.

Voici le reportage de France Info :