in

Covid-19 : le virus peut mener à la perte totale de la vue

Crédits : Piqsels - BlenderTimer/Pixabay

Un peu plus de deux ans après le début de la pandémie mondiale, nous savons que le coronavirus s’attaque à de nombreux organes, affectant les voies respiratoires et provoquant des troubles psychologiques. Maladie systémique causant des lésions vasculaires par coagulation, et obstruant les veines et les artères, elle fait maintenant partie de notre quotidien. Récemment, les chercheurs se sont penchés sur les cas de cécité chez les survivants de la Covid-19.

L’étude parue dans le journal JAMA Network met en exergue le lien entre des troubles de la vision et des cas positifs au virus. L’équipe américaine de l’Université du Michigan (États-Unis) a suivi des patients pendant six mois après l’infection afin d’analyser les occlusions vasculaires de l’œil. Ces travaux nous alertent sur la formation de caillots qui peuvent provoquer un tarissement sanguin oculaire, menant à la perte partielle, voire totale, de la vue.

Les effets de la Covid-19 sur le système sanguin

Le virus agit sur le système vasculaire de deux manières. Dans un premier temps, il fait coaguler le sang, ce qui entraîne la formation de caillots ou l’apparition de dépôts graisseux dans les vaisseaux sanguins : c’est la coagulation intravasculaire disséminée (CIVD). Chaque organe peut donc potentiellement subir des dégâts liés au faible apport en sang. En second lieu, il s’insinue dans les cellules endothéliales (servant à la régulation du débit sanguin) et les empoisonne, causant ce qu’on appelle une vascularite. C’est pourquoi l’ensemble du réseau sanguin est ici aussi éventuellement touché par l’inflammation de la paroi des vaisseaux, et notamment les yeux qui possèdent un réseau multiple déjà sensiblement fragile et étriqué. Cela peut causer des thromboses vasculaires rétiniennes, l’oblitération de l’artère principale de l’œil, qui par conséquent irrigue mal l’organe et peut engendrer une cécité irréversible.

Sang vaisseau sanguin globules rouges
Crédits : Design Cells / iStock

« Les patients atteints de COVID-19 sont prédisposés à la formation d’embolies dues à la coagulation intravasculaire et à l’hypoxie. La combinaison des dommages vasculaires du COVID-19 et des tendances à la formation d’embolies plus élevées peut hypothétiquement augmenter le risque d’occlusion vasculaire rétinienne », estiment les chercheurs.

Des traitements existent contre la cécité partielle

D’après les scientifiques, les symptômes se ressentent immédiatement sur un seul œil avec un déclin de la vue sans douleur apparente. Cependant, ces troubles peuvent disparaître sans engendrer de séquelles s’ils sont pris en charge rapidement via la prise d’anticoagulants. Certains ont ainsi déjà pu retrouver leur santé oculaire pré-Covid. Malgré tout, pour les cas sévères d’obstructions veineuses oculaires ayant occasionné une cécité totale, aucune solution n’a encore vu le jour.