in

Covid-19 : certains pays vont bientôt assouplir ou abandonner les restrictions sanitaires

Créditrs : Taechit Taechamanodom / iStock

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, tous les pays n’ont pas forcément eu la même façon de penser les restrictions sanitaires. Deux ans après l’arrivée du coronavirus, certains pays ont décidé de les alléger, voire de les abandonner.

Surveiller la Covid-19

Depuis maintenant plusieurs mois, le variant Omicron s’est progressivement imposé face aux autres variants. Plus contagieux, mais moins mortel, celui-ci a préoccupé de nombreux pays depuis son apparition. Néanmoins, certains spécialistes s’accordent pour dire que la fin de la pandémie est proche, et ce, grâce à la vaccination et à une augmentation de l’immunité au sein des populations.

Ainsi, certains pays allègent à nouveau voire abandonnent les restrictions actuelles, comme l’explique le magasine GEO dans un article du 20 janvier 2022. Si en France, le gouvernement a récemment adopté le pass vaccinal, le Royaume-Uni ne semble pas prendre le même chemin. Dès le 27 janvier, la plupart des restrictions anti-Covid seront tout simplement abandonnées. Ainsi, le port du masque ne sera plus obligatoire, le télétravail ne sera plus recommandé et seules les boîtes de nuit demanderont un pass sanitaire aux visiteurs.

En Espagne, le coronavirus sera considéré comme une maladie endémique. Le chef du gouvernement Pedro Sanchez a ainsi récemment expliqué que le gouvernement désire mettre en place un système de surveillance sur le modèle de celui de la grippe saisonnière. Un réseau constitué d’hôpitaux et de médecins sentinelles aura pour mission d’alerter les autorités en cas de propagation de la Covid-19.

masque
Crédits : Bicanski / Pixabay

Vivre et soigner

Aux États-Unis, les autorités désirent que tout le monde apprenne à vivre avec le virus, et ce, malgré un taux d’hospitalisation en hausse. Pour le conseiller de la Maison-Blanche, Anthony Fauci, l’objectif sera de trouver une combinaison entre une bonne immunité de fond et la possibilité de soigner une personne à risques. Les personnes à risques, Israël va d’ailleurs en faire sa priorité. Le pays vient d’autoriser les voyages à l’étranger, estimant que la fermeture des frontières ne peut pas contenir le variant Omicron. Les citoyens de plus de soixante ans seront par ailleurs éligibles à une quatrième dose de vaccin et seule cette tranche d’âge aura la possibilité de pratiquer des tests PCR. Par ailleurs, la durée de la quarantaine pour les personnes positives s’est réduite, passant de sept à cinq jours.

Dans d’autres pays comme le Danemark, les théâtres et cinémas ont rouvert leurs portes fin décembre 2021. Aux Pays-Bas, les bars, cafés et autres restaurants peuvent accueillir des clients depuis le 25 janvier 2022. Enfin, le Québec a également réduit la quarantaine des personnes positives au virus (de dix à cinq jours).

Rappelons que l’OMS avait déclaré début décembre 2021 que la plupart des cas du variant Omicron sont légers et que l’efficacité des vaccins est toujours la même. Ainsi, de plus en plus de pays devraient assouplir leurs règles dans les prochaines semaines et mois.