in

Covid-19 : 60 000 nouveaux cas et 3000 morts en 24h, possible deuxième vague en Chine, le point sur la pandémie

Crédits : Johns Hopkins University (JHU)

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet les États-Unis, désormais devant la Chine et l’Italie en ce qui concerne le nombre de cas confirmés. Par ailleurs, certains pensent qu’une deuxième vague est inévitable en Chine alors que le pays semble reprendre une vie normale.

Les États-Unis passent devant

Il y a quelques jours, nous évoquions l’ascension fulgurante du nombre de cas aux États-Unis. Selon la carte en temps réel de l’Université Johns-Hopkins (États-Unis), le pays est passé à la première place des pays les plus touchés par le coronavirus Covid-19. Désormais, les États-Unis comptent plus de 85 500 cas pour presque 1 300 décès. En seulement une journée, ce pays a déclaré plus de 30 000 nouveaux cas.

Comme l’explique Le Monde, New York est la ville plus impactée avec à elle seule un bilan de 281 décès. Toutefois, la situation est très préoccupante en Louisiane. En effet, le carnaval du Mardi Gras de la Nouvelle-Orléans qui s’est déroulé le 25 février 2020 a été fréquenté par plusieurs centaines de milliers de personnes.

Une deuxième vague en Chine ?

Le quotidien canadien Globe and Mail se montre très alarmant au sujet de la Chine. Depuis que l’épidémie a été vaincue, la vie à repris son cours, notamment à Pékin où de nombreuses personnes se rassemblent dans les restaurants. Le trafic routier a également repris de plus belle et les métros sont de nouveaux remplis. Toute la Chine est de plus en plus concernée par ce retour à la normale. Cependant, l’article cite Benjamin Cowling, épidémiologiste à l’Université de Hong Kong. Or, l’intéressé ne mâche pas ses mots :

« Du fait que la majeure partie de la Chine n’a pas vraiment eu un nombre important d’infections au cours de la première vague, la population demeure très vulnérable et peut être touchée par une épidémie importante. Tôt ou tard, une seconde vague est inévitable. Totalement inévitable. »

L’épidémiologiste évoque également une « propagation silencieuse » trouvant à son origine les personnes asymptomatiques. Or, ces personnes ne peuvent être détectées qu’après l’émergence de suffisamment de cas. Ceci rendrait donc l’épidémie très difficile à contenir et la Chine pourrait être encore plus impactée que lors de la première vague.

Un dispositif de désinfection en Chine / Crédits : Chen Chao/ChinaNews

Ailleurs dans le monde

Désormais, le bilan de l’épidémie de coronavirus Covid-19 est de plus de 530 000 cas pour plus de 24 000 décès. L’Italie passe en troisième position avec 80 589 cas mais reste en tête pour ce qui est du nombre de décès (8 215). Derrière, nous retrouvons l’Espagne (57 786 cas / 4 365 décès), l’Allemagne (43 938 / 267) et la France (29 566 / 1 696). Le haut du classement est complété par l’Iran (29 406 / 2 234), le Royaume-Uni (11 812 / 578) et la Suisse (11 811 / 192).

L’inquiétude gagne de plus en plus l’Afrique avec des cas dans une écrasante majorité de pays. Citons l’Afrique du Sud (927 cas), comptant parmi les derniers pays à avoir instauré une période de confinement. En République démocratique du Congo, la capitale Kinshasa a également fait l’objet de telles mesures. Au total, plus de trois milliards de personnes se trouvent actuellement en confinement.