in

Artemis : combien coûtera le retour sur la Lune des Américains ?

Image conceptuelle d'un astronaute Artemis marchant sur la surface lunaire. Crédits : NASA

Un nouvel audit du bureau de l’inspection générale de la NASA (OIG) vient d’estimer les dépenses de la NASA pour son programme Artemis, qui vise à établir une présence humaine durable sur et autour de la Lune d’ici la fin de la décennie. La facture va être salée.

Comme vous le savez, la NASA et ses principaux partenaires visent à s’établir durablement sur la Lune dans le cadre d’un programme nommé Artemis. Le premier volet de cet incroyable projet interviendra l’année prochaine avec l’envoi d’une capsule non habitée autour de la Lune. Le retour des humains sur le sol lunaire depuis la dernière mission Apollo en 1972 devrait ensuite avoir lieu en 2025 au plus tôt. Il est également prévu d’assembler une station lunaire en orbite autour de notre satellite.

Si de nombreux défis techniques vont devoir être surmontés pour atteindre ces objectifs, une autre question se pose : combien cela va-t-il coûter ?

93 milliards au moins

Le bureau de l’inspection générale de la NASA (OIG) s’est récemment penché sur la question. Selon un nouvel audit, les dépenses de l’agence américaine pour son programme Artemis devraient atteindre un total de 93 milliards de dollars d’ici 2025.

À titre de comparaison, les États-Unis avaient dépensé 28 milliards de dollars pour le programme lunaire Apollo entre 1960 et 1973. Cela représenterait environ 280 milliards de dollars  aujourd’hui. Autre point à souligner : « le coût de production actuel d’un seul système SLS/Orion serait désormais estimé à 4,1 milliards de dollars par lancement« , indique le rapport.

Aussi, sans mesures visant à réduire ces coûts pour les futures missions SLS/Orion, la NASA sera « confrontée à des défis importants pour maintenir son programme Artemis dans sa configuration actuelle« , peut-on lire également.

Rappelons que le développement d’Orion et du SLS a officiellement il y a dix ans. Ainsi, cette estimation de 93 milliards de dollars englobe plus d’une décennie de dépenses, bien que le programme Artemis ait été officiellement proposé en 2017 par l’administration Trump.

nasa sls lune artemis
La fusée SLS, qui ramènera les humains sur la Lune, entièrement assemblée. Crédits : NASA

Plus de tests seront nécessaires

L’audit souligne également sur la nécessité de tester de nouvelles combinaisons spatiales, dont le développement a pris beaucoup de retard. Il insiste également sur le besoin de tester le système d’atterrissage humain (HLS) du programme.

En avril dernier, la NASA avait sélectionné SpaceX pour fournir ce système d’atterrissage, impliquant une version du véhicule Starship de la société. Initialement, le premier atterrissage du Starship sur le sol lunaire devait avoir lieu dans le cadre de la mission Artemis 3, qui prévoit le retour des humains sur place. Désormais, la NASA exige un vol d’essai intercalaire impliquant un atterrissage sans équipage du véhicule Starship. L’objectif sera donc de prouver que le vaisseau peut atterrir en toute sécurité sur la Lune et retourner en orbite.