in

Ce court-métrage post-apocalyptique qui vaut le coup d’œil !

Capture vidéo

Le court-métrage Dust, tourné au Japon, aura mis neuf années pour être enfin disponible au grand public. Issu d’une campagne de crowfounding ayant eu lieu en 2007, Dust mélange les genres pour un résultat tonitruant, à voir absolument !

Selon le magazine Vox, Dust est un mélange de film de science-fiction, de film d’horreur et de film de héros. Une combinaison qui semble avoir marché après une sortie attendue pendant près d’une décennie. Il y a neuf ans, le trio de créateurs Jason Gallaty, Josh et Mike Grier se lancent dans ce projet de court-métrage.

La campagne de financement participatif ayant été lancée à l’époque sur la plateforme KickStarter avait permis de réunir les 100.000 dollars nécessaires, promis par un millier de contributeurs. La campagne a permis aux créateurs de fonder une boite de production, et donc de réaliser leur film de 27 minutes, puis d’effectuer une tournée des festivals, et ce avant de rendre le court-métrage public.

Le monde de Dust est post-apocalyptique : l’humanité ayant survécu sur Terre se réfugie derrière les murs de la ville de Kabé afin de se protéger d’une poussière qui a décimé la population mondiale sans que la raison soit déterminée. Irezumi, le héros du film, est un homme solitaire en deuil embauché par un « marchand de médecine » qui lui confie la mission de trouver un remède à ce mystérieux mal. Le temps est compté pour le héros, qui devra trouver cet antidote avant que les portes de la ville ne se referme, puisque la poussière menace d’y pénétrer.

« Rien n’est séparé, nous ne sommes tous qu’une seule vie », une formule qui n’est autre que la morale du film.

L’attente aura été longue mais le résultat est poignant et sublime, en raison de magnifiques images, de l’exceptionnel jeu d’acteur et des effets visuels à couper le souffle. Dust n’est d’ailleurs pas sans rappeler le film Avatar, sorti en 2009.

Voici le court-métrage Dust :

Sources : SlateHitek